EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attaque contre Israël : un haut responsable du Hamas s'exprime

Ali Barakeh.
Ali Barakeh. Tous droits réservés AP Photo/Hussein Malla
Tous droits réservés AP Photo/Hussein Malla
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon un haut responsable du Hamas, seul un petit nombre de commandants à l'intérieur de la bande de Gaza était au courant de l'incursion de grande envergure lancée en Israël.

PUBLICITÉ

Ali Barakeh, membre de la direction en exil du Hamas, s'est entretenu avec l'Associated Press dans son bureau de Beyrouth alors qu'Israël bombardait Gaza et promettait un blocus total du territoire gouverné par le Hamas.

L'attaque surprise de samedi a complètement pris au dépourvu les services militaires et de renseignement israéliens. M. Barakeh a déclaré que l'attaque avait été planifiée par une demi-douzaine de hauts commandants du Hamas à Gaza et que même les alliés les plus proches du groupe n'avaient pas été informés à l'avance du moment choisi.

Il a démenti les informations selon lesquelles des responsables iraniens de la sécurité auraient aidé à planifier l'attaque ou donné leur feu vert lors d'une réunion qui s'est tenue la semaine dernière à Beyrouth.

Seule une "poignée" de commandants du Hamas était au courant de l'"heure zéro", a déclaré M. Barakeh.

Sans l'aide de l'Iran et du Hezbollah

Il a reconnu que l'Iran et le Hezbollah libanais avaient aidé le Hamas par le passé, mais il a ajouté que depuis la guerre de Gaza de 2014, le Hamas produisait ses propres roquettes et entraînait ses propres combattants.

Israël a déclaré une guerre totale et s'est engagé à punir le Hamas comme jamais auparavant, et la mobilisation de 300 000 réservistes israéliens a fait naître la perspective d'une invasion terrestre ou même d'une réoccupation de Gaza.

L'armée israélienne affirme avoir déjà tué des centaines de militants et bombardé de nombreuses cibles du Hamas.

Barakeh a déclaré que le Hamas n'avait jusqu'à présent employé qu'un petit nombre de ses propres forces.

Selon lui, près de 2 000 combattants du Hamas ont pris part aux combats, sur une armée de 40 000 hommes dans la seule bande de Gaza. Le Hamas pourrait également compter sur ses alliés en cas de revers majeur.

M. Barakeh, qui a été pendant des années le représentant du Hamas au Liban et qui est désormais chargé de la coordination avec les autres factions palestiniennes, a déclaré que son groupe utiliserait les dizaines d'Israéliens capturés lors du raid pour obtenir la libération de tous les Arabes détenus dans les prisons israéliennes et même de certains Palestiniens emprisonnés aux États-Unis et accusés de financer le Hamas.

"Il y a des Palestiniens détenus en Amérique. Nous demanderons leur libération", a-t-il déclaré, sans préciser de qui il s'agissait.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël enfreint le droit international en imposant un "siège complet" à Gaza, avertit l’ONU

Alors que les pourparlers de cessez-le-feu se poursuivent, 13 Palestiniens ont été tués à Gaza

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre