EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Législatives en Pologne, les partis en lice pour un changement historique

Les partisans du chef de l'opposition polonaise Donald Tusk rassemblés devant la chaine TVP
Les partisans du chef de l'opposition polonaise Donald Tusk rassemblés devant la chaine TVP Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Alexis AlouacheMagdalena Chodownik
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Pologne se prépare à des élections qui pourraient redéfinir sa position sur l'échiquier politique européen. Le 15 octobre, le choix entre le conservatisme profondément ancré et une voie plus libérale et intégrée à l'Europe sera entre les mains des citoyens polonais.

PUBLICITÉ

Le 15 octobre 2023, les citoyens polonais décideront s'ils souhaitent rester dans le gouvernement conservateur ou céder le pouvoir à des groupes plus libéraux.

Aucun des deux plus grands partis, le parti Droit et Justice et le parti Plateforme civique, ne semble être en mesure d'obtenir une majorité pour gouverner seul. C'est donc très probablement le troisième parti le plus populaire qui pourrait décider de la nouvelle voie de la Pologne après les élections. 

Euronews a interrogé les représentants des trois partis qui ont la possibilité de former une coalition gouvernementale.

Pour Michal Kobosko (Troisième Voie) : "Soit nous allons, vers une Europe commune, soit nous devenons un pays isolé, ce qui se passera lors de ces élections est donc crucial. Notre objectif pour les derniers jours de la campagne électorale est que le 15 octobre nous puissions dire que la Pologne revient dans l'Europe. Il s'agit également de rétablir l'État de droit en Pologne, d'améliorer la qualité des services publics, qui sont à un niveau extrêmement bas lorsqu'il s'agit d'éducation, de soins, de santé et il s'agit de protéger les entrepreneurs polonais."

La Troisième Voie envisage une coalition avec la Plateforme civique(droite), tout comme la Nouvelle Gauche. L’un des scénarios possibles lors des prochaines élections serait que ces trois partis forme ensemble un nouveau gouvernement en Pologne, qui s’opposerait au gouvernement actuel.

Agata Diduszko-Zyglewska (Nouvelle Gauche) : " Bien sûr, nous nous asseyons à la table avec la Coalition civique et la Troisième Voie, et nous établissons pour commencer un plan d’action, qui inclura certainement le rétablissement de l’État de droit. Nous serons certainement les gardiens des droits des femmes, de la séparation de l'État et de l'Église. Ce sont des questions-clés qui ont poussé des centaines de milliers de personnes dans la rue et qui affectent directement la sécurité, la santé et la liberté des citoyens en Pologne. Nous sommes donc la garantie que cela ne sera pas mis de côté, que cela se fera dans le cadre d'une coalition."

Konfederacja est un parti conservateur d'opposition. Les analystes pensent que le parti pourrait décider de former un gouvernement conjoint avec le parti Droit et Justice, mais cela constituerait une coalition difficile en raison des différences de programmes, notamment en matière de finances. Le parti lui-même exclut un tel scénario.

Krzysztof Bosak (Konfederacja) explique :"nous sommes en faveur de la liberté économique, des impôts simples et faibles, moins de réglementation, gérer notre propre argent et ne pas le mettre dans le budget (ne pas prendre l'argent des citoyens dans le budget de l'État), nos slogans sont pro-entrepreneuriats et pro- chrétiens. Nous ne voyons aucune chance de mettre en œuvre nos idées de programme avec les partis Droit et Justice ou Plateforme civique, c'est pourquoi nous pensons que nous serons probablement dans l'opposition après les élections."

Si aujourd’hui, le résultat des élections est encore incertain, tout semble cependant indiquer qu’une bonne coopération au sein de la coalition déterminera la stabilité du futur gouvernement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : cinq choses que nous savons déjà sur les résultats des élections

Les Polonais votent aux élections "les plus importantes" depuis le communisme

Nigel Farage, le trublion des législatives au Royaume-Uni ?