EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Israël-Gaza : le Hamas affirme avoir libéré une Américaine et sa fille pour des raisons humanitaires

Les locaux du Forum des familles d'otages et de disparus
Les locaux du Forum des familles d'otages et de disparus Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Valérie Gauriat
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Israël, le Hamas affirme avoir libéré une Américaine et sa fille "pour des raisons humanitaires". De nombreuses familles d'otages et de victimes du Hamas sans toujours sans nouvelles de leurs proches. Un forum d'aide a été mis en place pour tenter de leur apporter des réponses.

PUBLICITÉ

Dans ce qui serait une première, le Hamas a affirmé ce vendredi soir avoir libéré "pour des raisons humanitaires" une Américaine et sa fille retenues en otages à Gaza. 

La décision fait suite à "une médiation du Qatar", pays réputé proche du Hamas, a affirmé le porte-parole militaire du mouvement islamiste. 

Alors que la France déplore le décès de nouveaux ressortissants français, ce qui porte à 30 le nombre de victimes françaises des attaques terroristes du Hamas depuis le 7 octobre. Sept autres ressortissants français sont toujours portés disparus et il est confirmé que certains d'entre eux sont otages du Hamas affirme l'Elysée.

Ce vendredi avait été une nouvelle journée chargée au Forum des familles d'otages et de disparus. Des avocats, médecins, psychologues et experts en médias travaillent 24 heures sur 24 pour aider les proches des victimes des attaques du Hamas le 7 octobre dernier.

Deux semaines après les attentats, l'anxiété et la colère est toujours aussi forte, comme l'a constaté notre correspondante Valérie Gauriat.

"Nous sommes ici pour demander à tous les gouvernements, à tous les organismes concernés, de ramener notre peuple. C'est un crime contre l'humanité injustifiable et inhumain de tenir en otage des personnes innocentes de cette manière sans aucune information sur l'endroit où elles se trouvent et comment elles vont. Encore une fois, des dizaines de personnes ont été tuées. de personnes souffrant d'un problème de santé critique qui ont besoin de médicaments vitaux qu'elles ne reçoivent pas. Nous ne savons rien de ce qui leur arrive" explique Ophyr Hana, vice-porte-parole du Forum des familles d'otages et de disparus.

"Notre peuple ne reçoit aucune forme d'assistance. Nous avons supplié tout le monde, y compris la Croix-Rouge, toutes les organisations internationales et les gouvernements, de fournir des soins médicaux à nos proches. Et cela ne se produit pas. Nous ne recevons aucune forme d'aide" ajoute-t-il.

Yarden Roman-Gat, 35 ans, citoyenne israélo-allemande, fait partie des disparus. Elle a été vue pour la dernière fois alors qu'elle et son mari Alon étaient en train de fuir du kibboutz Beeri, près de Gaza.

Son frère, Liri Roman, raconte : "j'espère toujours qu'avec toutes ces interviews, il y a aussi des membres du Hamas qui regardent et tout ce que j'espère c'est qu'ils publieront peut-être une vidéo montrant qu'elle est saine et sauve. Dire à quel point c'est important pour sa fille. Comment dire à une enfant de 3 ans que sa grand-mère a été assassinée par les "mauvaises personnes" qui sont arrivées chez elles. Elle a vu ça. Elle comprend. J'avais juste peur qu'elle me demande, c'est la même chose que ça qu'ils vont faire à maman ? Je ne veux même pas penser à la façon dont ils les traitent, à ce qu’ils en font. Cela va être la nouvelle terreur. Cela va être partout dans le monde. Aujourd’hui, c’est Israël, à la frontière de Gaza, et c’est le peuple juif. Mais demain, qui sait ?"

La famille avait réussi à s'échapper de la voiture de leurs ravisseurs et ont réussi à se réfugier dans les bois. Pendant leur fuite, Yarden a remis sa fille de 3 ans à son mari, mais elle n'était pas assez rapide pour échapper aux hommes armés qui la poursuivaient.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés européens demandent une "pause humanitaire" pour mettre fin au massacre de Gaza

Ursula von der Leyen défend son voyage en Israël et déclare que les civils doivent être protégés de la "fureur de la guerre"

La CIJ estime que la présence d'Israël dans les territoires palestiniens occupés est "illégale"