EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Zelensky prévient, cet hiver, l'Ukraine va riposter

Soldats Ukrainiens sur une rive du Dniepr, le 15 octobre 2023
Soldats Ukrainiens sur une rive du Dniepr, le 15 octobre 2023 Tous droits réservés Alex Babenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Alex Babenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l'approche de l'hiver, le président ukrainien craint une vague de bombardements russes contre les infrastructures énergétiques ukrainiennes et prévient que l'Ukraine va riposter.

PUBLICITÉ

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a noté que les forces ukrainiennes se préparent à une campagne de frappes russes à l'automne et en hiver contre l'Ukraine, en visant spécifiquement les infrastructures énergétiques du pays.

À l'approche du deuxième hiver de l'invasion à grande échelle de la Russie, Zelensky a déclaré : "Cette année, nous ne nous contenterons pas de nous défendre, nous riposterons également."

L'hiver dernier a été qualifié de plus difficile de l'histoire du système énergétique de l'Ukraine, avec plus de 1 200 missiles et drones tirés par les Russes sur les centrales électriques, selon l'opérateur de réseau d'État ukrainien, Ukrenergo. Ces frappes ont affecté près de la moitié de la capacité énergétique de l'Ukraine.

Depuis juin 2023, les forces ukrainiennes ont mené une campagne de frappes contre les infrastructures militaires russes, les quartiers généraux et les routes logistiques en Crimée, dans le but de réduire la capacité de l'armée russe à utiliser la Crimée comme zone de préparation et d'arrière-garde pour des opérations défensives en Ukraine méridionale.

Zelensky a déclaré que l'armée russe est consciente des intentions de l'Ukraine de frapper les infrastructures militaires russes en Crimée et en Russie, et elle déplace la flotte de la mer Noire loin de la Crimée et les avions russes plus loin de la frontière entre la Russie et l'Ukraine, probablement en réponse aux frappes continues de l'Ukraine contre les actifs navals et aériens russes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les entreprises ukrainiennes défient l'incertitude malgré les menaces qui pèsent sur elles

Après 18 mois de guerre en Ukraine, des familles de soldats réclament leur démobilisation

Des bombardements russes sur Kryvyi Rih mercredi font au moins 8 morts