EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Après 18 mois de guerre en Ukraine, des familles de soldats réclament leur démobilisation

Une pancarte appelant à la démobilisation des soldats ukrainiens qui sont au combat depuis 18 mois
Une pancarte appelant à la démobilisation des soldats ukrainiens qui sont au combat depuis 18 mois Tous droits réservés cleared
Tous droits réservés cleared
Par Christelle Petrongari avec Agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Ukraine, des dizaines de familles ont manifesté à Kyiv pour réclamer la démobilisation des soldats après 18 mois sur le front. Mais la pression des forces russes sur le terrain rend quasi impossible une rotation.

PUBLICITÉ

Leur mari, leur frère ou leur père sont en première ligne depuis le début de l'invasion russe en Ukraine en février 2022.

Plus de 18 mois sur le champ de bataille, beaucoup trop long pour ces femmes qui réclament leur démobilisation ou au moins un congé. 

En mars 2023, un projet de loi a été présenté au parlement ukrainien pour autoriser la démobilisation après 18 mois de service au combat. Mais il n'a pas été adopté. 

Une pétition pour relancer le projet et le présenter au président Zelensky aurait déjà reçu 25 000 signatures selon des médias ukrainiens.

"Ils sont tous fatigués psychologiquement et physiquement. Ils ne peuvent pas rester là depuis le début de la guerre et nous défendre, nous tous, Ukrainiens, ils ont besoin de se reposer" explique Viktoriia Samoilova, 23 ans, dont le mari et le père servent dans l'armée.

La situation sur la ligne de front ne semble cependant pas très propice à une rotation massive des troupes. L'armée russe augmente la pression près d'Avdiivka, dans la région de Donetsk, en essayant d'encercler et de contrôler la ville.

Dans le même temps, les autorités régionales ont ordonné l'évacuation obligatoire des familles avec enfants de plusieurs zones de la région de Kharkiv, car ces dernières subissent des bombardements et des frappes intensifs de la part de la Russie.

L'Ukraine se prépare à un hiver éprouvant et anticipe de nouvelles frappes massives sur ses infrastructures énergétiques alors que sa contre-offensive a pour l'instant échoué à percer en profondeur les défenses russes. 

Dans le même temps, l'ONU dit s'inquiéter quant à une éventuelle escalade de la violence due à la fourniture continue d’armes et de munitions aux deux belligérants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un groupe de mercenaires russes recruterait des femmes pour combattre en Ukraine

Les entreprises ukrainiennes défient l'incertitude malgré les menaces qui pèsent sur elles

Zelensky prévient, cet hiver, l'Ukraine va riposter