EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Attaques terroristes en Europe : comment sont recrutés les loups solitaires ?

Sur 330 arrestations pour terrorisme en Europe, 266 étaient des terroristes djihadistes.
Sur 330 arrestations pour terrorisme en Europe, 266 étaient des terroristes djihadistes. Tous droits réservés Euronews Webjournalist/
Tous droits réservés Euronews Webjournalist/
Par Laura Llach
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Europol prévient que des acteurs isolés commettront la majorité des attaques terroristes dans l'UE.

PUBLICITÉ

Il y a tout juste une semaine, Abdesalem Lassoued plongeait la ville de Bruxelles dans le chaos.

Ni sa femme ni ses amis les plus proches ne savaient que ce Tunisien, en situation irrégulière en Belgique, s'apprêtait à commettre un acte terroriste.

Après avoir abattu deux citoyens suédois et blessé un troisième pour "venger les musulmans", sa femme, qui travaillait dans un salon de coiffure, s'est réfugiée dans un poste de police local avec leur fille.

"Je n'ai jamais rien remarqué ni vu aucun signe de radicalisation. Nous étions un couple comme les autres", confie-t-elle, aux médias belges.

Quelques heures après l'attentat, l'État islamique a affirmé que Abdesalem Lassoued était un "combattant" de l'organisation terroriste. Les autorités locales ont, cependant, suggéré qu'il avait agi seul.

"L'hypothèse du loup solitaire semble la plus probable", affirme le juge fédéral Frederic Van Leeuw.  Quelques jours après le début de l'enquête, les procureurs français ont inculpé deux autres personnes pour l'attentat.

Alors que de nombreuses questions restent sans réponse, la Belgique a relevé son niveau d'alerte. 

Et il n'est pas le seul en Europe à être particulièrement vigilant : les actions des islamistes en France et en Allemagne ont tiré la sonnette d'alarme.

Le terrorisme islamiste reste la plus grande menace terroriste en Europe occidentale et "les acteurs isolés devraient continuer à perpétrer la plupart des attaques terroristes dans l'UE", déclare Jan Op Gen Oorth, porte-parole d'Europol, à Euronews.

Ce que l'organisation suggère, c'est que les loups solitaires ne sont peut-être pas si seuls que cela, car le processus de recrutement et de radicalisation est organisé.

Comment s'opère donc ce recrutement ? 

Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson dépose des fleurs lors d'une commémoration en l'honneur des victimes de l'attaque terroriste
Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson dépose des fleurs lors d'une commémoration en l'honneur des victimes de l'attaque terroristeBENOIT DOPPAGNE/AFP

Tous les loups font partie d'une meute

En l'espace de six jours en octobre, deux attentats islamistes perpétrés par des individus isolés ont eu lieu en France et en Belgique, une attaque au couteau dans une école du nord-est de la France ayant précédé de peu la fusillade de Bruxelles.

Depuis, Europol a confirmé qu'il surveillait quotidiennement les événements et prenait des mesures de précaution à la suite de l'escalade du conflit entre Israël et le Hamas.

Selon le journal El Mundo, l'Espagne compte à elle seule plus de 300 loups solitaires sous surveillance, car elle est un pays de transit pour de nombreux radicaux d'Afrique du Nord vers l'Europe.

" Si nous analysons le terrorisme dans l'UE, nous constatons qu'après la vague d'attentats qu'elle a subie dans le contexte de la guerre en Syrie, l'intensité a commencé à diminuer depuis 2018 ", indique, à Euronews Carola García-Calvo, chercheuse principale sur le terrorisme mondial à l'Institut royal Elcano de Madrid.

PUBLICITÉ

L'attaque de la salle de concert du Bataclan à Paris a été la dernière attaque "sophistiquée" coordonnée par l'État islamique, après quoi l'Europe n'a connu que des attaques de loups solitaires.

"Ce que nous voyons souvent, c'est que bien qu'ils accomplissent leurs actes seuls, l'enquête révèle plus tard que l'auteur avait des contacts avec d'autres personnes liées à des groupes terroristes. Il s'avère qu'ils n'étaient pas aussi seuls qu'ils le semblaient", ajoute Carola García-Calvo.

Des personnes se tiennent devant la salle de concert du Bataclan lors d'une cérémonie marquant le deuxième anniversaire des attentats de Paris, lundi 13 novembre 2017
Des personnes se tiennent devant la salle de concert du Bataclan lors d'une cérémonie marquant le deuxième anniversaire des attentats de Paris, lundi 13 novembre 2017Francois Mori/AP

Comment les loups solitaires sont-ils recrutés ?

Les chiffres du dernier rapport d'Europol sur la situation et les tendances du terrorisme dans l'UE sont clairs. En 2022, sur 330 arrestations pour terrorisme en Europe, 266 étaient des terroristes djihadistes.

La diffusion de la propagande en ligne et son potentiel de radicalisation constituent une préoccupation majeure.

PUBLICITÉ

Elle permet à des personnes vulnérables, sans lien direct ou antérieur avec le terrorisme, d'être plus facilement exposées à des contenus et à des idées radicales.

"Les réseaux terroristes peuvent cibler ces personnes vulnérables et les manipuler pour qu'elles commettent des actes terroristes en tant qu'acteurs solitaires, apparemment seuls, mais en réalité au service des objectifs des grands réseaux", assure Jan Op Gen Oorth, d'Europol.

"L'isolement social et l'absence d'un système de soutien solide restent des facteurs de vulnérabilité essentiels. Les terroristes exploitent ces vulnérabilités pour diffuser leur message et recruter de nouveaux adeptes. Cette situation est particulièrement inquiétante compte tenu du nombre croissant de jeunes, y compris des mineurs, qui sont exposés à la propagande terroriste en ligne", ajoute-t-il. 

Les grands groupes terroristes mondiaux, comme Al-Qaida ou l'État islamique, se sont tournés vers Internet parce que leurs appareils opérationnels externes ont été gravement endommagés, selon le chercheur de l'Institut royal Elcano.

PUBLICITÉ

"Pour cette raison, la stratégie préférée de ces groupes en Europe à l'heure actuelle est celle d'acteurs individuels qui partagent l'idéologie et les objectifs de l'organisation et qui se mobilisent spontanément", ajoute Carola García-Calvo.

Parmi les profils les plus inquiétants pour les forces de sécurité figurent ceux qui ont séjourné dans des zones de conflit, connus sous le nom de "combattants étrangers", et ceux qui ont été identifiés par les réseaux pour passer à l'étape suivante et attaquer individuellement.

"Autrefois, il fallait se rendre à une réunion de différentes personnes qui parlaient du dernier discours d'un érudit djihadiste. Aujourd'hui, en cinq clics, on peut trouver des livres de propagande et des manuels sur la manière de commettre une attaque au couteau", explique Olivier Cauberghs, ancien inspecteur de la police fédérale belge et fondateur de l'Observatoire européen de la haine en ligne.

"L'internet a accéléré les choses, car il est facile d'obtenir ces informations", ajoute-t-il.

PUBLICITÉ
Des personnes traversent la rue historique de Las Ramblas un jour après l'attaque terroriste, à Barcelone, Espagne, vendredi 18 août 2017
Des personnes traversent la rue historique de Las Ramblas un jour après l'attaque terroriste, à Barcelone, Espagne, vendredi 18 août 2017Santi Palacios/Copyright 2017 The AP. All rights reserved.

Aucun pays de l'UE n'est à l'abri des menaces

Le choc sismique de la guerre entre Israël et le Hamas a déjà été ressenti en Europe.

L'appel au djihad mondial lancé par Khaled Meshal, le chef politique des combattants du Hamas et l'un des fondateurs du groupe, a fait craindre le pire aux villes européennes.

"Le conflit israélo-palestinien est un élément clé et récurrent de la propagande djihadiste. Il est utilisé pour inciter davantage à la mobilisation des sympathisants des groupes liés au djihadisme mondial", explique Carola García-Calvo.

"Aujourd'hui, on ne peut pas dire qu'aucun pays de l'Union européenne ne soit épargné par cette menace. Bien que certains soient plus touchés, comme la France, la Belgique, le Royaume-Uni ou même l'Espagne", ajoute-t-elle.

PUBLICITÉ

Alors que la police se concentre sur ces individus, Europol prévient que le processus de radicalisation devient de plus en plus décentralisé et volatile.

"Des acteurs diffus se connectent et s'inspirent les uns les autres, s'unissant derrière des griefs qui transcendent l'idéologie ou l'affiliation à un groupe", affirme Jan Op Gen Oorth.

Les experts considèrent les médias comme un moyen d'amplifier la propagande terroriste.

"Les médias donnent beaucoup de détails sur l'attaquant et sa vie. Les gens voient que cette personne est un être humain comme les autres, et ils veulent suivre ses traces parce qu'ils s'identifient à elle", souligne Olivier Cauberghs.

PUBLICITÉ

"C'est pourquoi nous devons faire très attention à ce que nous partageons en ligne, afin que les terroristes ne deviennent pas des héros, des martyrs ou des saints", conclut-il.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE veut renforcer sa coopération pour lutter contre le terrorisme

Assassinat d'un professeur à Arras : la France en alerte attentat, 7 000 soldats mobilisés

Ce que l'on sait de l'attaque au couteau dans un lycée d'Arras