EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le Hamas prêt à un échange de prisonniers avec Israël "immédiatement" pour libérer des otages

Selon le dernier bilan des autorités israéliennes, environ 230 otages enlevés lors de l’attaque du 7 octobre seraient retenus dans la bande de Gaza
Selon le dernier bilan des autorités israéliennes, environ 230 otages enlevés lors de l’attaque du 7 octobre seraient retenus dans la bande de Gaza Tous droits réservés Seth Wenig/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Seth Wenig/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Le prix à payer pour le grand nombre d’otages de l’ennemi qui sont entre nos mains est de vider les prisons de tous les détenus" palestiniens, a déclaré le porte-parole militaire du Hamas dans un enregistrement vidéo.

PUBLICITÉ

Le Hamas a proposé d'échanger tous les otages civils israéliens contre des prisonniers palestiniens. Cité par plusieurs médias israéliens, Yahya Sinwar, leader du mouvement islamiste à Gaza, a affirmé être prêt à procéder à l'échange "immédiatement".

Israël déclare de son côté n'être parvenu à aucun accord... Et précise que l'offre n'inclurait pas les soldats israéliens gardés en otage.

"Plus que la pression militaire s'intensifiera, plus la puissance de feu sera forte, et plus nos frappes contre le Hamas seront dures, plus nous aurons de chances d'amener le Hamas à une situation dans laquelle il acceptera des solutions qui permettent d'atteindre vos proches" a précisé Yoav Gallant, ministre israélien de la Défense.

Le porte-parole de Tsahal, Daniel Hagai, a qualifié la déclaration du Hamas de "terreur psychologique", et affirmé que les troupes israéliennes feraient tout pour libérer les otages selon leurs propres conditions.

Pourtant, de nombreux Israéliens tiennent le Premier ministre pour responsable de toute la situation. À Tel Aviv, les familles des otages exigent la démission de Benjamin Nétanyahou et demandent au gouvernement d'établir une stratégie claire pour le sauvetage des otages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Hamas a libéré deux autres otages, les bombardements d'Israël s'intensifient

Israël : un mort et un blessé dans une attaque au couteau dans un centre commercial

Les étudiants ultra-orthodoxes israéliens ne seront plus exemptés de service militaire