EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Gaza : le Hamas annonce la mort de 7 otages "dont 3 étrangers" dans le bombardement de Jabaliya

Photos des otages israéliens à Tel Aviv
Photos des otages israéliens à Tel Aviv Tous droits réservés Oded Balilty/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Oded Balilty/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le branche militaire du Hamas a annoncé mercredi que sept otages dont "trois détenteurs de passeports étrangers" avaient été tués mardi dans le bombardement israélien sur le camp de réfugiés de Jabaliya dans la bande de Gaza.

PUBLICITÉ

L'armée israélienne a annoncé lundi avoir libéré une militaire retenue en otage par le Hamas dans la bande de Gaza.

Cette opération a eu lieu dans le cadre de l'offensive terrestre menée par les forces israéliennes dans la bande de Gaza. La jeune Ori Megidish a été secourue dans la nuit de dimanche à lundi, mettant ainsi fin à sa captivité qui avait débuté le 7 octobre. Au moment de son enlèvement, elle était en poste à la base militaire de Nahal Oz en tant que garde.

L'appel à un échange de prisonniers

Simultanément à cette opération de sauvetage, le Hamas a publié une vidéo dans laquelle trois femmes étaient présentées comme des otages. L'une de ces femmes a fait un appel à Benjamin Netanyahu pour conclure un échange de prisonniers avec le Hamas. Le Premier ministre israélien a qualifié cette vidéo d'une "propagande psychologique cruelle."

Le décès de Shani Louk

La mort de Shani Louk, l'otage Germano-Israélienne, a été confirmée. Selon les autorités israéliennes, la jeune femme aurait perdu la vie dès le premier jour de l'attaque.

Sa mère, Ricarda Louk, décrit Shani comme "une fille très joyeuse et très indépendante, une artiste qui aimait la musique et la danse et qui avait beaucoup d'amis dans le monde entier".

La pression des familles et la quête du sauvetage

Les familles des otages continuent de faire pression sur le gouvernement israélien pour faire du sauvetage de leurs proches une priorité.

Devant le bureau du maire de Jérusalem, plus de 200 lits vides ont été déposés, symbolisant les personnes enlevées par le Hamas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine accuse Kyiv après l'assaut d'un aéroport par une foule anti-Israël

Enquête RSF : le journaliste tué au Liban a été la cible d'une attaque depuis Israël

Réouverture de Makhatchkala, dimanche une foule à la recherche de "juifs" et d'"Israéliens"