Nouveau bombardement sur le camp de réfugiés de Jabaliya

Euronews
Euronews Tous droits réservés Abed Khaled/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Hamas affirme que "des dizaines" de personnes sont mortes ou blessées au lendemain d'un bombardement israélien sur le secteur qui avait déjà fait près de 50 victimes.

PUBLICITÉ

Le plus grand camp de réfugiés de Gaza, Jabaliya, a été bombardé pour la deuxième journée consécutive. Les autorités du Hamas ont affirmé dans un communiqué qu'Israël avait commis "un nouveau massacre" dans ce secteur du nord de l'enclave. 

L'Etat hébreux n'a cependant pas fait d'annonce à ce sujet.

Le mouvement islamiste évoque des dizaines de morts. Mais la coupure des communications dans laquelle la bande de Gaza est plongée depuis mercredi rend difficile la collecte d'informations.

Ce mardi, un autre bombardement avait déjà touché le camp de réfugiés de Jabaliya faisant 50 morts selon le Hamas.

L'armée israélienne a pris la responsabilité de cette frappe qui, selon elle, visait un commandant du Hamas, Ibrahim Biari, présenté comme l'un des responsables de l'attaque du 7 octobre qui a fait plus de 1 400 morts, essentiellement des civils.

Près d'un mois après le début de la guerre, les appels à une "trêve humanitaire" pour soulager les 2,4 millions d'habitants de Gaza, restent sans suite, malgré les cris d'alarme quotidiens de l'ONU.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une délégation du Hamas au Caire pour négocier les conditions d'un cessez-le-feu

Israël a "plus ou moins accepté" la proposition de cessez-le-feu (responsable américain)

Des avions militaires américains larguent environ 38 000 repas sur Gaza