EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les plans de Vienne pour son futur approvisionnement en gaz russe

Euronewss
Euronewss Tous droits réservés Video-Screenshot / Johannes Pleschberger
Tous droits réservés Video-Screenshot / Johannes Pleschberger
Par Johannes Pleschberger
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Autriche envisagerait de contourner l'arrêt programmé des transits de gaz russe par l'Ukraine afin de garantir ses approvisionnements futurs. L'Autriche commanderait elle-même le gaz russe et le transporterait via le gazoduc ukrainien.

PUBLICITÉ

Selon l'autorité autrichienne de régulation de l'énergie, cela se ferait indépendamment de la fin du contrat d'approvisionnement avec la société ukrainienne Naftogaz.

"Le gazoduc physique est toujours disponible, ce qui signifie que le gaz peut toujours circuler, mais avec d'autres partenaires contractuels. Si un acteur du marché européen vient dire qu'il aimerait réserver le gazoduc pour transporter du gaz ici, il n'y a pas de relation contractuelle directe entre Naftogaz et Gazprom, et les nouvelles conditions sont donc remplies.", analyse  Alfons Haber, directeur du régulateur autrichien "E-Control".

Naftogaz a refusé d'être interviewé mais a déclaré à Euronews qu'il n'avait pas "l'intention ou l'initiative de prolonger le contrat d'approvisionnement existant à partir de 2025". Rajoutant que "soutenir la Russie en achetant du gaz russe pendant la guerre est absurde".

Il n'est pas certain que l'Autriche puisse utiliser seule le gazoduc ukrainien à partir de 2025. L'UE a critiqué à plusieurs reprises la république alpine pour sa dépendance à l'égard de l'approvisionnement énergétique en provenance de Moscou.

"Afin de remplacer le gaz russe provenant de l'Est, l'Autriche souhaite à l'avenir importer du gaz de l'Ouest. Cela nécessite des travaux de construction du gazoduc vers l'Allemagne, qui n'ont toutefois pas encore commencé et ne seront pas achevés avant 2027, soit deux ans trop tard. En raison de cette négligence, l'Autriche pourrait continuer à dépendre de la Russie et de l'Ukraine", explique Johannes Pleschberger d'Euronews.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La canicule et les incendies se poursuivent dans plusieurs pays européens

L'OTAN va ouvrir un centre de commandement pour l'Ukraine en Allemagne

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine