EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'armée israélienne intensifie sa traque à al-Chifa, après un raid sur Jénine en Cisjordanie

Les forces armées israéliennes mènent un raid en Cisjordanie Occupée, 14/11/2023
Les forces armées israéliennes mènent un raid en Cisjordanie Occupée, 14/11/2023 Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée israélienne intensifie sa traque de repaires du Hamas présumés cachés dans le plus grand hôpital de Gaza, après avoir mené des raids nocturnes meurtriers sur Jénine, en Cisjordanie.

Des chars militaires à Jénine

PUBLICITÉ

La nuit dernière la ville de Jénine située en Cisjordanie occupée , a subi de nombreux  bombardements par l'armée israélienne, dont les troupes ont pénétré le camps de réfugiés de la ville, connu pour sa résistance à l'occupation israélienne. 

Des affrontements ont éclaté entre les soldats et des groupes armés. Tsahal annonce avoir mené une" action antiterroriste" et avoir tué "5 terroristes" dans ce raid,  tandis que le ministère palestinien de la Santé a déclaré de son côté "trois morts et 15 blessés, dont quatre dans un état critique".

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une journaliste de l’AFP a vu des véhicules militaires israéliens pénétrer dans les rues du camp de réfugiés de Jénine où s’entassent près de 18000 et 23 000 habitants selon l'ONU, qui le gère. D'une superficie de 0,43 km2, ce camp est miné par la pauvreté et le chômage.

L'ONU alerte sur la situation à Gaza

Depuis le 9 octobre, Israël impose un "siège complet" au territoire palestinien, coupant les livraisons d'eau, d'électricité, de nourriture et de médicaments. L'aide internationale à Gaza arrive depuis l'Egypte en quantité insuffisante selon l'ONU, qui réclame notamment la livraison de carburant pour faire fonctionner les générateurs dans les hôpitaux.

 Le Commissaire général de l'Agence des Nations unies, Philippe Lazzarini, qui réclame un cessez-le-feu,  a déclaré lors d'une conférence de presse à Genève, en Suisse : 

"nous avons besoin d'un cessez-le-feu. Nous avons besoin de carburant, de carburant et de carburant".  

Le responsable onusien met en garde : "plus nous attendons, plus nous verrons le siège prendre le dessus et devenir la principale raison pour laquelle des gens meurent et pourraient être tués dans la bande de Gaza". 

 "Avec l'hiver qui approche à grands pas, les abris précaires et surpeuplés, ainsi que le manque d'eau potable, les civils sont confrontés à un risque immédiat de famine", a averti jeudi le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

L'armée poursuit ses fouilles dans Gaza

L’armée israélienne continue de fouiller les bâtiments de l’hôpital al-Chifa, où des milliers de civils dont des patients et du personnel soignant sont pris en otage. 

Tsahal dit avoir trouvé dans un bâtiment non loin du complexe médical le corps d’une otage enlevée par le Hamas lors de l’attaque du 7 octobre en Israël qui a fait 1 200 morts. Environ 240 personnes ont été kidnappées ce jour-là. 

D'après, le ministère de la Santé palestinien près de 11 500 personnes ont été tuées à Gaza, depuis le début de la riposte israélienne.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken s'est entretenu avec Benny Gantz, chef de file de de l'opposition israélienne qui a rejoint le cabinet de guerre de M. Netanyahu, "à propos des efforts visant à augmenter et accélérer le passage de l'aide humanitaire indispensable vers Gaza", selon Washington.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël : un accord pour la libération des otages serait "proche", selon des sources gouvernementales

Gaza : la présidente de la Commission européenne opposée au "déplacement forcé" des Palestiniens

Netanyahu dénonce les "pauses tactiques" proposées par Tsahal pour permettre l'acheminement de l'aide à Gaza