EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Bientôt la libération des otages israéliens en échange d'une trêve humanitaire ?

Le système de défense aérienne d'Israël intercepte des missiles tirés depuis la bande de Gaza, le 11 mai 2023.
Le système de défense aérienne d'Israël intercepte des missiles tirés depuis la bande de Gaza, le 11 mai 2023. Tous droits réservés Tsafrir Abayov/Copyright 2023 The AP All rights reserved
Tous droits réservés Tsafrir Abayov/Copyright 2023 The AP All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon le chef du Hamas, les pourparlers avancent vers la conclusion d'une trêve avec Israël dans la bande de Gaza.

PUBLICITÉ

Les discussions se poursuivent ce mardi autour de la libération des otages israéliens détenus par le Hamas en échange d'une trêve dans la bande de Gaza.

"Nous nous approchons de la conclusion d'un accord de trêve", a déclaré le chef du mouvement islamiste palestinien.

Nous nous approchons de la conclusion d'un accord de trêve
Ismaïl Haniyeh
chef du Hamas

Washington a également livré un message allant dans ce sens, lorsque le porte-parole du Conseil national de sécurité a annoncé que les Américains étaient confiants dans la libération des otages. "Nous n'avons jamais été aussi proches, a-t-il déclaré. Mais il reste du travail. Rien n'est fait tant que tout n'est pas fait".

En Israël, les familles critiquent le gouvernement de Benjamin Netanyahu qui donne la priorité à la victoire militaire par rapport à la libération des otages. Les familles des enfants détenus par le Hamas ont pris lundi l’ONU à partie lors d’une manifestation devant le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) à Tel-Aviv.

Un hôpital évacué

Lundi soir, des Palestiniens ont été évacués de l'hôpital indonésien de la bande de Gaza pour être transférés vers un autre établissement de santé, avec l'aide de la Croix Rouge. Selon le Hamas, 200 patients ont pu être sortis de l'hôpital et 400 sont encore dedans, alors qu'au moins 12 personnes ont été tuées par une frappe israélienne quelques heures auparavant.

Une dizaine de camions sont arrivée à Gaza, lundi, pour construire un hôpital de campagne.

D'après le Hamas, les bombardements israéliens ont fait 13 000 morts en un mois et demi, dont 5500 enfants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le pape François a reçu des familles d'otages israéliens et de prisonniers palestiniens

Pas de reconnaissance de la Palestine à l'ONU après le veto de Washington

Gaza : la famine s'installe dans le nord de l'enclave, selon USAID