Guerre Israël-Hamas : de nouvelles libérations d'otages et de prisonniers attendues aujourd'hui

Une otage israélienne libérée par le Hamas, vendredi 14 novembre 2023
Une otage israélienne libérée par le Hamas, vendredi 14 novembre 2023 Tous droits réservés ALEX MITA/AFP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

14 autres otages doivent être libérés cet après-midi. Hier, 24 otages (13 Israéliens, dix Thaïlandais et un Philippin) sont arrivés en Israël via l'Egypte. Et 39 Palestiniens détenus dans ses prisons ont pu regagner la Cisjordanie.

PUBLICITÉ

24 otages du Hamas ont été rendus à leurs proches. Le soulagement était palpable après cette première opération de libération qui s'est déroulée sans accroc. 

Une liste de 14 autres otages est entre les mains des autorités israéliennes. Ils doivent être libérés ce samedi après-midi. Et parmi eux, se trouveraient un plus grand nombre d'enfants selon la chaîne israélienne channel 12.

Hier, le soulagement a éclaté aussi en Cisjordanie avec la libération de 39 prisonniers palestiniens. 15 mineurs et 24 femmes ont retrouvés leurs proches. Parmi eux, Marah Bakeer, qui avait été arrêtée en 2015, à l'âge de 16 ans :

"Oui, je suis heureuse, mais en même temps, ce qui m'est très pénible, c'est que le prix de notre liberté, c'est le sang de ceux qui ont été tués à Gaza. Nous espérons qu'ils sont dans un monde meilleur et que la guerre va bientôt prendre fin".

Un vœu pieu, car l'armée israélienne a prévenu, après la trêve humanitaire , les combats reprendront. L'objectif d'Israël reste le même : détruire le Hamas et empêcher un nouveau 7 octobre.

Daniel Hagari, porte-parole de l'armée israélienne :

"Pendant les jours de trêve, les Forces de défense israéliennes (FDI) achèvent de se préparer et se tiennent prêtes pour les prochaines phases de la guerre. Les troupes de l'armée israélienne sont prêtes sur tous les théâtres d'opérations. Notre politique est claire : nous agirons contre toute menace pesant sur l'État d'Israël".

L'accord de cessez-le-feu a été conclu entre Israël et le Hamas, avec la médiation du Qatar, mais les deux autres groupes rivaux d'Israël s'engagent à respecter la trêve s'ils ne sont pas attaqués.

Il s'agit du Jihad islamique, groupe armé palestinien qui opère également à partir de la bande de Gaza et qui détient lui aussi des otages depuis le 7 octobre. Et du Hezbollah, groupe libanais lié à l'Iran et au Hamas. Jeudi, avant la trêve, les combats s'étaient intensifiés à la frontière entre Israël et le Liban, mais depuis, la trêve est respectée,

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël-Hamas : nouvel échange d'otages contre prisonniers prévu ce dimanche

L'armée israélienne emmène des médias voir les tunnels sous l’hôpital Al-Shifa

Guerre Israël-Hamas : le bilan humain dans la bande de Gaza dépasse les 29 000 morts selon le Hamas