L'armée israélienne emmène des médias voir les tunnels sous l’hôpital Al-Shifa

Un soldat israélien sous l'hôpital Al Shifa dans la ville de Gaza, au cours de l'opération terrestre de l'armée israélienne contre le groupe islamiste palestinien Hamas
Un soldat israélien sous l'hôpital Al Shifa dans la ville de Gaza, au cours de l'opération terrestre de l'armée israélienne contre le groupe islamiste palestinien Hamas Tous droits réservés AHIKAM SERI/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tsahal a emmené des journalistes voir les tunnels sous l’hôpital Al-Shifa. L'armée israélienne veut ainsi montrer que le Hamas utilise l'établissement pour des attaques terroristes.

PUBLICITÉ

Des ruelles étroites, des pièces secrètes, des douches et toilettes construites à la va-vite... C'est ce qu'a découvert une vingtaine de journalistes triée sur le volet, invitée par l'armée israélienne lors d'une tournée médiatique dans un tunnel sous l'enceinte de l'hôpital Al-Shifa à Gaza.

L’établissement a été le point focal de plusieurs semaines de combats. Tsahal est convaincu que le Hamas y abritait des stocks d’armes et un centre de commandement.

"Il y a une pièce climatisée à l'intérieur, on voit leur salle de bain qu'ils sont ici, et même une petite cuisine. Donc ça veut dire que lorsqu'ils tentent de survivre, ils tombent, utilisent les hôpitaux comme bouclier humain, et ils peuvent rester ici longtemps" explique Colonel Elad Tsury, commandant de la 7ème brigade blindée.

Le reste du bâtiment est cependant toujours inaccessible à la presse... À défaut, les journalistes ont pu observer un stock d’armes exposés par l’armée et appartenant, selon elle, au Hamas. De son côté, le mouvement islamiste réfute ces informations.

"Maintenant, un accord est en train d'arriver et peut-être qu'il se produira... Nous serons prêts, nous laisserons et libérerons nos otages. Nous avons une obligation morale envers nos otages, mais lorsque nous les ramènerons, nous allons continuer et vaincre le Hamas" affirme le Contre-amiral et porte-parole de Tsahal Daniel Hagari.

Quelques jours plus tôt, Tsahal avait diffusé des images présentées comme venant des caméras de surveillance de l’hôpital Al-Shifa, montrant des otages amenés dans l’établissement le 7 octobre, jour de l’attaque du Hamas sur le sud d’Israël.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : de nouvelles libérations d'otages et de prisonniers attendues aujourd'hui

Des milliers de musiciens signent une lettre pour un cessez-le-feu à Gaza

Les combats se poursuivent à Gaza, quelques heures avant le début de la trève de quatre jours