Second jour de trêve entre Israël et le Hamas : l'aide humanitaire commence à arriver massivement

Des camions chargés d'aide humanitaire à l'entrée de la bande de Gaza, à Rafah, 24 novembre 2023
Des camions chargés d'aide humanitaire à l'entrée de la bande de Gaza, à Rafah, 24 novembre 2023 Tous droits réservés Hatem Ali/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avec le cessez-le-feu de 4 jours entre Israël et le Hamas, l’aide humanitaire peut enfin entrer massivement dans la bande de Gaza.

PUBLICITÉ

Le cessez-le-feu qui a débuté vendredi matin à 7 heures locales entre Israël et le Hamas a permis d'accélérer l'entrée de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Selon le Bureau de coordination entre Israël et l'Autorité palestinienne (COGAT), 200 camions sont entrés dans l'enclave. Au moins 137 ont été déchargés par des équipes de l'ONU, notamment du carburant et du gaz.

Et pour Joe Biden, le Président des États-Unis :

"Des centaines d'autres camions sont en train de se mettre en place, prêts à entrer dans Gaza dans les prochains jours pour soutenir les Palestiniens innocents qui souffrent énormément de cette guerre que le Hamas a déclenchée. Le Hamas n'en a rien à faire d'eux".

Depuis le Massachusetts, le président des États-Unis a remercié l'émir du Qatar et le président de l'Égypte pour leur aide dans la conclusion de l'accord entre Israël et le Hamas.

Après le début de la trêve, de nombreux Palestiniens ont voulu retourner chez eux dans le nord de la bande de Gaza, malgré les avertissements d'Israël. Certains n'ont trouvé que des ruines.

En même temps, des dizaines de blessés étaient transférés du nord vers les hôpitaux de Khan Younis, dans le sud de l'enclave, dont au moins 21 dans un état grave, selon l'agence des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires.

Sources additionnelles • AFP, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Troisième jour de trêve à Gaza : plus d'aide humanitaire ?

"Pas de trève humanitaire sans libération des otages", répète le Premier ministre israélien

Une délégation du Hamas au Caire pour négocier les conditions d'un cessez-le-feu