Judo : Astride Gneto s'incline en finale face à Uta Abe à Tokyo

Finale des -52 kg lors du Grand Slam de Tokyo, au Japon, dimanche 3 décembre 2023.
Finale des -52 kg lors du Grand Slam de Tokyo, au Japon, dimanche 3 décembre 2023. Tous droits réservés Tamara Kulumbegashvili/FIJ
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Suite et fin du Grand Slam de judo de Tokyo ce dimanche, la dernière grande compétition de l’année 2023.

PUBLICITÉ

Suite et fin ce dimanche du Grand Slam de judo de Tokyo, la dernière grande compétition de l’année 2023.

Dans la catégorie des –100 kg, Matvey Kanikovskiy a remporté son troisième titre de l’année en World Judo Tour grâce à un ippon en finale face au Japonais Dota Arai. Les médailles ont été remises par le directeur de l’arbitrage de la Fédération internationale de judo, Florin Daniel Lascau.

En –52 kg, la Japonaise Uta Abe n’a eu besoin que d’une petite minute pour remporter son combat sur ippon contre la Française Astride Gneto. Ambassadrice de la FIJ, la princesse Nobuko a distribué les médailles.

"C'est le seul événement international qui se déroule au Japon, il était donc très important de montrer une belle image du judo japonais au monde entier, a déclaré Uta Abe. C’était aussi une bonne occasion de se perfectionner, je pense donc que gagner ici est une très bonne chose."

Hifumi Abe s’est inspiré de la performance de sa sœur pour s’imposer en –66 kg face au Mongol Baskhuu YondonPerenlei. Les médailles ont été remises par le président de l’Association mongole de judo Battulga Khaltmaa.

"J’étais en forme aujourd'hui, j’ai produit mon meilleur judo”, a déclaré Hifumi Abe.

En –78 kg, la Brésilienne Mayra Aguiar a battu en finale l’Israélienne Inbar Lanir. L’ambassadeur de la FIJ, Antonio Castro, a remis les médailles.

En –60 kg, nouvelle médaille d’or pour le Japon grâce au succès de Ryuju Nagayama face à son compatriote Naohisa Takato. Noboyuki Sato, membre honoraire de la FIJ, a distribué les médailles.

La Japonaise Miku Takaichi a elle aussi battu une coéquipière, Kirari Yamaguchi, en –63 kg. Les médailles ont été remises par Haruki Uemura, membre du Comex de la FIJ et président du légendaire Kodokan.

En –48 kg, Natsumi Tsunoda a offert au Japon une 7e médaille d’or dans ce Grand Slam, grâce à son succès face à l’Espagnole Julia Figueroa. Le directeur général de la Fédération japonaise de judo, Soya Nagazato, a remis les médailles.

Enfin, en +100 kg, Tamerlan Bashaev a battu en finale le Sud-coréen Minjong Kim grâce à un superbe ippon. Les médailles ont été distribuées par le directeur de l’arbitrage de la FIJ, Armen Bagdasarov.

Comme toujours à Tokyo, les spectateurs se sont régalés avec de nombreux ippons pendant les deux jours de compétition.

Les légendes japonaises Arai et Ono ont de leur côté assuré le spectacle en montant sur le tatami pour affronter des jeunes judokas.

Prochain rendez-vous du World Judo Tour en 2024.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Judo : le jeune japonais Yoshito Hojo fait sensation au Grand Prix du Portugal

Grand Chelem d'Abu Dhabi : les champions chez les poids lourds confirment leur domination

Grand Chelem de judo à Abu Dhabi : Beauchemin-Pinard ajoute une nouvelle médaille à son palmarès