EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'année 2023 sera "la plus chaude" de l'histoire, après un mois de novembre record (Copernicus)

Des pompiers d'Australie occidentale observent une prairie brûler près de la ville de Wannaroo, au nord de Perth, aux premières heures du jeudi 23 novembre 2023.
Des pompiers d'Australie occidentale observent une prairie brûler près de la ville de Wannaroo, au nord de Perth, aux premières heures du jeudi 23 novembre 2023. Tous droits réservés DFES/Dept.Fire and Emergency Services. WA
Tous droits réservés DFES/Dept.Fire and Emergency Services. WA
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis janvier, la température moyenne est la plus chaude jamais mesurée sur les onze premiers mois de l'année : 1,46°C au dessus de la moyenne du climat de la période 1850-1900.

PUBLICITÉ

L'année 2023 sera la plus chaude de l'histoire après un mois de novembre "extraordinaire" qui est devenu le sixième mois consécutif à battre des records, a déclaré mercredi le service européen Copernicus en pleines négociations climatiques à la COP28.

Le mois écoulé, avec une moyenne de 14,22°C à la surface du globe, dépasse de 0,32°C le record précédent de novembre 2020.

Novembre 2023 est par ailleurs 1,75°C plus chaud que la moyenne d'un mois de novembre pour la période 1850-1900, qui correspond à l'ère pré-industrielle.

L'automne boréal (septembre à novembre dans l'hémisphère nord) est ainsi le plus chaud de l'histoire, avec 15,30°C, soit "une marge large" de 0,88°C au dessus des moyennes.

"2023 a maintenant six mois et deux saisons records. Ce mois de novembre extraordinaire, comprenant notamment deux jours avec des températures supérieures de 2 degrés à l'ère préindustrielle, signifie que 2023 est l'année la plus chaude jamais enregistrée dans l'histoire", a déclaré Samantha Burgess, cheffe adjointe du service changement climatique (C3S) de Copernicus, dans un communiqué.

Depuis janvier, la température moyenne est la plus chaude jamais mesurée sur les onze premiers mois de l'année : 1,46°C au dessus de la moyenne du climat de la période 1850-1900, et 0,13°C au-dessus des onze premiers mois de 2016, l'année la plus chaude jusqu'à maintenant.

"Tant que les concentrations de gaz à effet de serre continueront d'augmenter, il ne faut pas s'attendre à des résultats différents de ceux observés cette année. La température continuera d'augmenter, de même que les effets des vagues de chaleur et des sécheresses", a averti Carlo Buontempo, directeur du C3S, cité dans le communiqué.

Le phénomène climatique cyclique El Nino, au dessus du Pacifique, continue d'alimenter la hausse des températures en 2023 mais n'a, pour l'instant, pas encore atteint son apogée.

En novembre 2023, la température à la surface des océans est également la plus chaude pour cette période de l'année, 0,25°C plus élevée que lors du précédent pic en novembre 2015. Ce nouveau record de chaleur s'ajoute à ceux déjà battus chaque mois depuis avril.

L'étendue de la banquise de l'Arctique, au nord, enregistre son 8e minimum mensuel pour novembre, 4% en dessous des moyennes. Dans l'Antarctique, c'est un deuxième plus bas niveau pour un mois de novembre qui a été enregistré, 9% en dessous de la moyenne, indique Copernicus.

La sécheresse s'est poursuivie le mois dernier sur plusieurs régions des Etats-Unis, de l'Asie centrale et de l'est, et est particulièrement prononcée en Amérique du Sud. En revanche, l'Europe a été plus arrosée, dans le sillage de la tempête Ciaran qui a provoqué d'importantes précipitations.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De Barbie à l'Eurovision, voici les recherches Google les plus populaires cette année

Stonehenge indemne après l'action d'un groupe de défenseurs de l'environnement

Les températures hivernales se sont imposées en Pologne