Fusillade à Prague : les 14 victimes identifiées, le tireur s'est suicidé

Devant l’université Charles, à la suite d’une fusillade, à Prague, le 21 décembre 2023
Devant l’université Charles, à la suite d’une fusillade, à Prague, le 21 décembre 2023 Tous droits réservés MICHAL CIZEK/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un étudiant a ouvert le feu, jeudi, dans la prestigieuse université Charles, tuant 14 personnes et en blessant une vingtaine d'autres. Le Premier Ministre a démenti tout lien avec le terrorisme international.

PUBLICITÉ

La police tchèque a confirmé lors de sa conférence de presse ce vendredi matin que 15 personnes étaient mortes dans la fusillade de la veille – 14 personnes de la faculté de Philosophie de l'Université Charles de Prague, et le tireur, qui s'est suicidé. Il y a également 25 blessés, dont trois étrangers – deux Émiratis et un Néerlandais.

Le chef de la police, Martin Vondrášek, a confirmé que l'assaillant a tué son père plus tôt dans la journée à Hostouň, à quelques dizaines de kilomètres de Prague.

Les forces de l'ordre ont également déclaré qu'il existait des liens entre le massacre de jeudi après-midi à la faculté, et le double meurtre d'un père et de sa fille de deux mois dans une forêt près de la capitale tchèque.

Tôt dans la matinée, le Premier ministre Petr Fiala a déposé des fleurs devant le siège de l'Université Charles en hommage aux victimes de la fusillade. La police n'a jusqu'à présent donné aucun détail sur les victimes, ni sur les raisons qui ont poussé le tireur à passer à l'acte.

Le ministre de l'Intérieur, Vít Rakušan, a déclaré jeudi soir que les enquêteurs n'ont trouvé aucun lien avec des groupes terroristes ou une idéologie radicale. Des minutes de silence ont eu lieu dans de nombreuses facultés du pays. Plusieurs évènements culturels et sportifs ont été annulés.​

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fusillade de Prague : aveux post-mortem de l'auteur d'un double meurtre

"Gift for Putin", la collecte de fonds lancée par des Tchèques afin d'armer l'Ukraine

République Tchèque : Prague sur la voie de la décarbonisation