Les Ukrainiens fêtent Noël le 25 décembre pour la première fois

Une croix restaurée de la cathédrale Sainte-Sophie est visible devant le monastère à dôme d'or de Saint-Michel à Kiev, en Ukraine, le jeudi 21 décembre 2023.
Une croix restaurée de la cathédrale Sainte-Sophie est visible devant le monastère à dôme d'or de Saint-Michel à Kiev, en Ukraine, le jeudi 21 décembre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Evgeniy Maloletka
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La décision de déplacer Noël fait partie d'une série de mesures prises par l'Ukraine ces dernières années pour se distancier de Moscou.

PUBLICITÉ

Les Ukrainiens vont fêter pour la première fois Noël le 25 décembre au lieu du 7 janvier comme c'était la tradition jusqu'alors, tout un symbole en pleine guerre contre Moscou, les Russes orthodoxes célébrant la naissance de Jésus-Christ deux semaines plus tard.

Si l'actualité s'est concentrée l'été dernier sur la contre-offensive des forces ukrainiennes censées repousser l'armée russe, une nouvelle loi symbolique a fait son apparition fin juillet.

Le président Volodymyr Zelensky a officialisé le déplacement des célébrations de Noël du 7 janvier au 25 décembre.

"Le peuple ukrainien a longtemps été soumis à l'idéologie russe dans presque tous les domaines de la vie, y compris le calendrier julien et la célébration de Noël le 7 janvier", indiquait la notice explicative du texte de loi approuvé par les députés.

Or, poursuivait le texte, "la lutte (...) fructueuse pour son identité contribue à la prise de conscience et au désir de chaque Ukrainien de vivre sa propre vie, avec ses propres traditions, ses propres fêtes".

La décision de déplacer Noël fait partie d'une série de mesures prises par l'Ukraine ces dernières années pour se distancier de Moscou.

La loi illustre aussi le fossé qui s'est creusé entre les églises de Kiev et de Moscou depuis plusieurs années, encore renforcé par l'invasion russe lancé en février 2022.

Placée durant plusieurs siècles sous la tutelle religieuse de la Russie, l'Eglise orthodoxe ukrainienne a été déclaré autocéphale et indépendante du patriarcat de Moscou en 2019.

En mai 2022, l'Église ukrainienne restée fidèle à Moscou a elle aussi déclaré son indépendance en réaction au soutien à la guerre exprimé par le patriarche russe Kirill.

Une poignée d'Eglises orthodoxes dans le monde, dont celles de Russie ou de Serbie, emploient encore le calendrier julien pour leurs célébrations religieuses et non le calendrier grégorien, conçu à la fin du XVIème siècle.

Sous l'URSS, les autorités prônaient l'athéisme, et les traditions de Noël, telles que les sapins et les cadeaux, ont été déplacées vers le réveillon du Nouvel An, qui est devenu la principale fête et l'est toujours pour de nombreuses familles ukrainiennes.

Lors du réveillon de Noël, les Ukrainiens ont pour tradition de passer à table le soir avec 12 plats sans viande, dont la "koutia", un entremets composé de grains de blé bouillis, de miel, de raisins secs, de noix concassées et de graines de pavot.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un Noël 2023 avec la guerre en toile de fond

A Bethléem, un Noël sans grandes festivités

Guerre en Ukraine : des prothèses bioniques pour aider les amputés