EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : des prothèses bioniques pour aider les amputés

La guerre en Ukraine a créé un besoin massif de prothèses.
La guerre en Ukraine a créé un besoin massif de prothèses. Tous droits réservés AP Photo/Evgeniy Maloletka
Tous droits réservés AP Photo/Evgeniy Maloletka
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

En Ukraine, la demande de porthèse bionique grandit. On estime que 20 000 Ukrainiens ont été amputés depuis le début de le début du conflit.

PUBLICITÉ

Lorsqu’Alexis Cholas a perdu son bras droit lors de son service près des lignes de front dans l’Est de l’Ukraine, sa carrière de chirurgien a pris fin. Mais grâce à ce nouveau bras bionique, il peut continuer à travailler dans le domaine de la santé et est désormais spécialiste de la réadaptation auprès d'autres amputés.

"C'est plus facile pour moi de travailler avec ces gars-là, et je crois qu'ils ressentent un soutien essentiel de ma part, à la fois en tant que médecin et compagnon de guerre, parce que j'ai parcouru le même chemin" affirme Alexis.

Le bras bionique d'Alexis Cholas a été fabriqué par la startup ukrainienne Esper Bionic. En raison de la forte augmentation de la demande de prothèses, elle distribue désormais 70 % de ses produits dans son pays et fournit les prothèses bioniques pour environ 7 000 dollars pièce, juste assez pour couvrir les coûts de production.

"Avec son aide, vous pouvez faire des choses que vous ne pourriez jamais faire avec un crochet, comme manipuler de petits objets, attacher des lacets ou boutonner votre veste. De plus, je crois qu'une prothèse bionique est une question de socialisation" explique Bohdan Diorditsa, responsable des relations stratégiques chez Esper Bionic.

La guerre en Ukraine a créé un besoin massif de prothèses. On estime que 20 000 Ukrainiens ont été amputés depuis le début du conflit. Ceux-ci peuvent obtenir gratuitement des prothèses via le système de santé public. Mais un financement supplémentaire est toujours nécessaire, et provient souvent d’associations caritatives ou de centres de rééducation comme Unbroken, qui dépendent des dons.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Ukrainiens fêtent Noël le 25 décembre pour la première fois

L'armée ukrainienne propose de mobiliser jusqu'à 500 000 personnes, affirme Volodymyr Zelensky

Un spray nasal révolutionnaire pourrait éliminer les protéines cérébrales responsables de la maladie d'Alzheimer