Gaza : l'armée israélienne intensifie ses frappes dans l'enclave palestinienne

armée israélienne
armée israélienne Tous droits réservés Leo Correa/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews, Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Israël retire des milliers de soldats de la bande de Gaza alors que les combats se concentrent sur la principale ville méridionale de l'enclave. Selon le ministère de la santé du Hamas 21 900 personnes sont mortes depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas dans l'enclave palestinienne.

PUBLICITÉ

Des milliers de soldats israéliens sont en train de quitter la bande de Gaza, a annoncé l'armée lundi, dans le cadre de la première réduction significative des troupes depuis le début de la guerre, alors que les forces continuent de s'attaquer à la principale ville de la moitié sud de l'enclave.

Ce mouvement de troupes pourrait indiquer que les combats sont en train de diminuer dans certaines zones de Gaza, en particulier dans la partie nord où l'armée a déclaré qu'elle était sur le point de prendre le contrôle opérationnel. Israël a subi des pressions de la part de son principal allié, les États-Unis, pour commencer à passer à des combats de moindre intensité.

La nouvelle de la réduction des effectifs a été annoncée avant une visite du secrétaire d'État Antony Blinken dans la région et après que l'administration Biden (a contourné le Congrès pour la deuxième fois) a approuvé ce mois-ci une vente d'armes d'urgence à Israël.

Mais des combats acharnés se sont poursuivis dans d'autres zones de Gaza, en particulier dans la ville de Khan Younès, au sud, et dans les zones centrales du territoire. Israël s'est engagé à poursuivre son action jusqu'à ce que ses objectifs de guerre soient atteints, notamment le démantèlement du Hamas, qui dirige la bande de Gaza depuis 16 ans.

L'armée israélienne redéploye ses brigades

L'armée a déclaré dans un communiqué lundi que cinq brigades, soit plusieurs milliers de soldats, allaient être évacuées de Gaza dans les semaines à venir à des fins d'entraînement et de repos.

Le porte-parole de l'armée, le contre-amiral Daniel Hagari, n'a pas précisé si cette décision signifiait qu'Israël entamait une nouvelle phase de la guerre.

"Les objectifs de la guerre exigent des combats prolongés et nous nous préparons en conséquence", a-t-il déclaré.

Israël a promis d'écraser les capacités militaires et administratives du Hamas dans sa guerre, qui a été déclenchée par l'attaque du 7 octobre du groupe militant sur le sud d'Israël, et qui a tué 1 140 personnes. Environ 240 personnes ont été prises en otage.

Israël a répondu par une offensive aérienne, terrestre et maritime foudroyante, qui a tué plus de 21 900 personnes à Gaza, dont deux tiers de femmes et d'enfants, selon le ministère de la santé de Gaza.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : risque d'extension du conflit dans la région

Saleh al-Arouri, numéro 2 du Hamas, tué dans une frappe israélienne près de Beyrouth

Guerre Israël-Hamas : le bilan humain dans la bande de Gaza dépasse les 29 000 morts selon le Hamas