Birmanie : près de 10 000 prisonniers graciés le jour de la fête de l'indépendance

Kaung Sett Lin, photojournaliste, est accueilli par ses proches après sa libération de la prison d'Insein à Yangon, en Birmanie, le jeudi 4 janvier 2023.
Kaung Sett Lin, photojournaliste, est accueilli par ses proches après sa libération de la prison d'Insein à Yangon, en Birmanie, le jeudi 4 janvier 2023. Tous droits réservés AP Photo/Thein Zaw
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La plupart des prisonniers avaient été reconnus coupables d'infractions pénales de droit commun, selon un avocat représentant des prisonniers politiques.

PUBLICITÉ

La junte birmane a gracié jeudi près de 10 000 prisonniers pour marquer le 76e anniversaire de l'indépendance de la Birmanie.

Les libérations des prisonniers ont commencé jeudi et devraient durer plusieurs jours. À la prison d'Insein à Yangon – connue depuis des décennies pour héberger des détenus politiques – les proches des prisonniers se sont rassemblés aux portes dès le petit matin.

Près de 3 000 prisonniers y ont été libérés, dont certains détenus politiques. Aucune liste complète des personnes libérées n’est disponible.

Un avocat qui représente de nombreux prisonniers politiques a déclaré à l'Associated Press que la plupart des personnes libérées à travers le pays avaient été reconnues coupables d'infractions pénales de droit commun et que seulement 120 environ étaient des prisonniers politiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Birmanie : Aung San Suu Kyi a été partiellement graciée

Birmanie : les opposants doivent être "combattus pour de bon" (chef de la junte)

Birmanie : la junte libère près de 6 000 prisonniers dont des étrangers