Réactions internationales après la victoire de Lai Ching-Te à l'élection présidentielle de Taïwan

Le président élu de Taïwan, Lai Ching-te, du Parti démocrate progressiste.
Le président élu de Taïwan, Lai Ching-te, du Parti démocrate progressiste. Tous droits réservés Louise Delmotte/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les habitants de Taïwan ont élu ce samedi Lai-Ching-Te comme nouveau président de l'île. Les Américains et les britanniques ont adressé leurs félicitations au vainqueur.

PUBLICITÉ

La présidente de l'American Institute in Taiwan (AIT), Laura Rosenberger, et des membres de la délégation américaine composée d'anciens hauts responsables du gouvernement sont arrivés dimanche soir à Taiwan pour des réunions post-électorales avec des dirigeants politiques locaux.

A Washington, après la déclaration très brève de Joe Biden, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a été un peu plus extensif sur l'élection de Lai Ching-te à la présidence de Taïwan. "Les États-Unis félicitent le Dr. Lai Ching-te pour sa victoire à l'élection présidentielle à Taïwan. Nous félicitons également le peuple taïwanais pour avoir démontré une nouvelle fois la force de son système démocratique et de son processus électoral solides", a déclaré dans un communiqué le secrétaire d'État. "Les États-Unis sont engagés à maintenir la paix et la stabilité à travers le détroit (de Taïwan) et la résolution pacifique des différences, libre de toute pression et coercition", a-t-il ajouté. Antony Blinken a affirmé en outre se réjouir de travailler dans l'avenir avec Lai Ching-te "pour faire progresser nos intérêts et valeurs partagés, et poursuivre notre relation non officielle de longue date, de manière cohérente" avec la position officielle des États-Unis."Le partenariat entre les peuples américain et taïwanais, enraciné dans les valeurs démocratiques, continue de s'élargir et de s'approfondir à travers les liens économiques, culturels, et de peuple à peuple", a-t-il conclu.

La Chine, qui s'oppose à toute interaction étrangère avec Taïwan, mais n'a pas indiqué si elle considérait cette visite des membres de de l'American Institute in Taiwan comme officielle.

Londres a elle-aussi félicité le président élu taïwanais Lai Ching-te pour son récent succès électoral. "Nous devrions féliciter les Taïwanais pour avoir organisé une nouvelle série d’élections. Et en ce qui concerne ce qui se passera ensuite, nous ne voulons pas voir de changement unilatéral dans les arrangements au sein de l’État de Taiwan. Nous ne croyons en aucun cas au recours à la force dans cette situation et nous souhaitons bonne chance au nouveau président" a déclaré David Cameron, Ministre britannique des Affaires étrangères. 

Dans un communiqué, l'Union européenne a indiqué "[féliciter] tous les électeurs" ayant participé à "cet exercice démocratique". L'UE fait donc le choix de ne pas féliciter directement le nouveau président élu de Taïwan Lai Ching-te, elle ne le mentionne même pas, tout en reconnaissant cette élection, alors que l'île de Taïwan n'est pas officiellement reconnue par l'UE et toujours revendiquée par la Chine.

"L'UE reste préoccupée par les tensions croissantes dans le détroit de Taïwan et s'oppose à toute tentative unilatérale visant à modifier le statu quo", précise le communiqué du porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. "L'UE souligne que la paix et la stabilité dans le détroit sont essentielles à la sécurité et à la prospérité dans la région et dans le monde".

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a adressé ses_"félicitations"_ aux électeurs et candidats "ayant participé à cet exercice démocratique", tout en appelant dans un communiqué au "respect du statu quo"."Nous réaffirmons le caractère crucial de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan, appelons au respect du statu quo par toutes les parties, et espérons une reprise du dialogue entre les deux rives du détroit", selon ce communiqué ci-dessous.

Le ministère chinois des Affaires étrangères "déplore fortement" la déclaration des États-Unis sur le vote à Taïwan, suite aux félicitations de Washington à Lai Ching-te. La déclaration américaine "envoie un signal profondément erroné aux forces séparatistes en faveur de 'l'indépendance de Taïwan'", estime le ministère chinois. "Nous le déplorons vivement et nous y opposons fermement", a-t-il ajouté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"L'Europe a tout intérêt à ce que la stabilité règne dans le détroit de Taïwan"

Des manœuvres militaires lancées par la Chine autour de Taïwan à titre de "mise en garde"

Protéger la démocratie taïwanaise est "une question de vie ou de mort"