Le Forum de Davos sous haute protection jusqu'au 19 janvier

Le commandant de police Walter Schlegel et le commandant divisionnaire Maurizio Dattrino de l'armée suisse.
Le commandant de police Walter Schlegel et le commandant divisionnaire Maurizio Dattrino de l'armée suisse. Tous droits réservés Gian Ehrenzeller/KEYSTONE / GIAN EHRENZELLER
Par euronews et agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Jusqu'à 5000 militaires suisses seront déployés pour assurer la sécurité du Forum économique mondial à Davos qui s'ouvre ce lundi jusqu'au 19 janvier. Le président français sera l'un des 60 chefs d'Etat et de gouvernement à participer à cette 54ème édition.

PUBLICITÉ

Alors que Davos met une dernière touche à l'accueil de ses milliers d'invités, les services de sécurité sont sur le qui-vive. Comme chaque année, les menaces sont multiples : entre les mouvements d'activistes extrêmes, les infiltrations d'espions et les cyberattaques, il va aussi falloir composer cette année avec le grand froid. 

Maurizio Dattrino, commandant de division de l'armée suisse : "Les défis sont de remplir la mission même dans des conditions difficiles comme le froid, il fait actuellement moins 16 degrés ici à Davos."

Plus de 60 chefs d'État et de gouvernement et des centaines de dirigeants d'entreprises se rendront en Suisse cette année, du président israélien Isaac Herzog au président ukrainien Volodymyr Zelensky en passant par le président français Emmanuel Macron attendu mercredi.

Le thème de la rencontre sera consacré à la reconstruction de la confiance dans le monde face aux crises à répétitions et aux conflits meurtriers actuels. 

Borge Brende, président du Forum : "C’est notre 54e assemblée annuelle. Elle se déroule dans le contexte géopolitique et géoéconomique le plus complexe depuis des décennies. Dans ce contexte (...) nous devons de toute urgence rétablir la confiance."

Ces dernières années, l'événement fastueux du Forum économique mondial a été critiqué pour être un lieu où des personnalités de premier plan discutent et débattent sur de grandes idées mais ne progressent guère dans la recherche de solutions aux plus grands défis mondiaux.

En pleine crise climatique le Forum est aussi régulièrement épinglé pour accueillir de riches dirigeants qui voyagent à bord d'avions d'affaires générateurs d'importantes émissions de CO2.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne défend le Pacte vert à Davos

Qu'est-ce que Davos et en quoi est-ce important ? On vous donne les clés du Forum économique mondial

La Suisse aussi va augmenter le budget de sa défense