EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

A six mois des JO, un symbole pour porter la flamme

Matthieu Travers a été sélectionné pour faire partie des plus de 11 000 relayeurs qui accompagneront à tour de rôle la Flamme olympique.
Matthieu Travers a été sélectionné pour faire partie des plus de 11 000 relayeurs qui accompagneront à tour de rôle la Flamme olympique. Tous droits réservés Cyril Fourneris/euronews
Tous droits réservés Cyril Fourneris/euronews
Par Cyril Fourneris
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il va bientôt réaliser un de ses plus grands rêves, malgré sa maladie : Matthieu Travers, 32 ans, fera partie des 11 000 relayeurs qui accompagneront la flamme olympique jusqu'à Paris.

PUBLICITÉ

Dans exactement six mois, le 26 juillet, la flamme olympique arrivera ici, sur les quais de Seine, pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Après avoir été allumée en Grèce, la torche voyagera en bateau jusqu'à Marseille et entamera un long tour de France.

Matthieu Travers a été sélectionné pour faire partie des plus de 11 000 relayeurs qui accompagneront à tour de rôle ce symbole olympique jusqu'à la ville hôte.

"A vrai dire, j'avais les larmes aux yeux, car pour moi les Jeux Olympiques, c'est l'histoire du sport. Et dire qu'à ma petite échelle, sur 200 mètres, pendant 4 minutes, je vais être une partie de cette histoire... Quand j'ai entendu cela, j'étais très ému" explique t'il.

Depuis sa naissance il y a 32 ans, Mattthieu souffre d'une maladie neuromusculaire génétique. Mais cela ne l'a pas empêché d'être actif en ligne, grâce aux progrès de la science... ou encore d'aller dans les stades quand ils sont accessibles.

"A chaque fois, j'essaie d'immortaliser les souvenirs en prenant quelques photos. Nous avons Rafael Nadal, Carlos Moya, Benoît Paire... Et mon idole, Paul-Henry Matthieu, qui est un joueur de tennis français" dit il en montrant ses photos prises avec ses héros sportifs.

Une passion pour le sport qui l'a aidé à dépasser les pronostics des médecins.

"On a dit à mes parents de ne pas s'attacher à leur enfant, car il serait mort avant l'âge de deux ans. Eh bien, les médecins avaient un peu tort, car je suis toujours là. Quand j'étais jeune, je ne pouvais évidemment pas faire beaucoup d'activités. Mais regarder le sport à la télévision m’a occupé dès mon plus jeune âge et cela m’a fasciné. J'ai toujours dit à ma famille et à mes amis : "De toute façon, je ne vais pas mourir, je ne suis jamais allé aux Jeux olympiques."

Matthieu suivra également les Jeux Paralympiques qui, espère-t-il, amélioreront encore le sort des personnes handicapées.

"Cela peut beaucoup aider, notamment dans le domaine du handicap. Cela nous a déjà permis de constater que nos transports publics étaient peu ou pas accessibles du tout. Et cela nous permettra, comme d'autres l'ont fait avant nous, comme Londres et Pékin, pour évoluer et se rendre plus accessible aux personnes handicapées" ajoute Matthieu.

En attendant l'arrivée de la flamme et des athlètes, il continue d'alimenter sa chaîne YouTube. Il parle handicap, domotique... et bien sûr sport !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La légendaire course des serveurs parisiens revient à temps pour les Jeux olympiques

Paris en chantier cet été à un an des Jeux Olympiques

Vous voulez participer aux Jeux olympiques ? Soyez bénévoles !