L'Italie s'apprête à accueillir un sommet avec l'Afrique

La Première ministre italienne Giorgia Meloni lors d'une conférence de presse à Rome, le 4 janvier 2024.
La Première ministre italienne Giorgia Meloni lors d'une conférence de presse à Rome, le 4 janvier 2024. Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2024 The AP.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Rome s'apprête à accueillir un sommet Italie-Afrique les 28 et 29 janvier. 50 délégations de pays africains sont attendues dans la capitale italienne.

PUBLICITÉ

Des dirigeants européens et des représentants d'organisations internationales participeront également au sommet. 

Avec cette conférence, le gouvernement italien veut présenter son nouveau plan stratégique qui a pout but de réévaluer l'approche du pays à l'égard du continent africain.

Cela fait partie des priorités du gouvernement de Giorgia Meloni, qui devrait en faire un point central du G7 qu'elle présidera au mois de juin prochain. 

L'Italie a du mal à s'ériger en puissance régulatrice en Méditerranée, notamment en ce qui concerne les arrivées de migrants

L'un des objectifs du nouveau plan du gouvernement sera de s'attaquer aux causes économiques profondes qui engendrent des flux migratoires d'Afrique vers l'Europe, avec un grand nombre d'arrivées en Italie. 

Cependant, les ambitions de ce plan restent modestes, avec 3 millions d'euros qui lui seront alloués annuellement sur quatre ans. 

Son véritable contenu ne sera pas connu immédiatement, puisque le gouvernement a annoncé qu'il sera construit à partir du sommet qui se déroule à Rome ce weekend. 

Sur Euronews, le secrétaire général de Fondation AVSI (ONG pour la coopération et le développement) Giampaolo Silvestri dit espérer que l'Italie adopte une "approche ascendante", c'est à dire prendre en compte les besoins des différents acteurs, plutôt qu'imposer les choses par le haut.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Italie, Giorgia Meloni propose de faire élire le premier ministre au suffrage universel direct

Il y a un an, l'extrême droite accédait au pouvoir en Italie : l'heure du bilan pour Giorgia Meloni

Mer Méditerranée : des centaines de migrants secourus par des navires humanitaires