En visite à Jérusalem, Stéphane Séjourné appelle à un cessez-le-feu à Gaza

 Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourne à Jérusalem, lsraël, lundi 5 février 2024.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourne à Jérusalem, lsraël, lundi 5 février 2024. Tous droits réservés Gil Cohen-Magen/Pool via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le ministre français des Affaires étrangères a rencontré lundi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

PUBLICITÉ

Benjamin Netanyahu a affirmé lundi qu’Israël avait détruit 18 des 24 bataillons du Hamas dans la bande de Gaza. Le Premier ministre israélien a réitéré sa détermination à obtenir une victoire totale face à l’organisation islamiste, après les attaques du 7 octobre.

Mais plusieurs témoignages semblent indiquer que des combattants du Hamas ont fait leur retour dans certaines zones du nord de l’enclave palestinienne, depuis le retrait des troupes israéliennes.

Efforts diplomatiques

Les efforts diplomatiques, eux, se poursuivent. Le secrétaire d'État américain Antony Blinken est arrivé lundi en Arabie saoudite dans l’espoir de faire avancer un éventuel accord de cessez-le-feu et la planification d’après-guerre.

En visite à Jérusalem , le nouveau ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, a lui aussi appelé à un cessez-le-feu : "La tragédie en cours à Gaza doit cesser. Nous exigeons le respect du droit international humanitaire par tous, un cessez-le-feu immédiat et durable et un afflux massif d'aide humanitaire. Il y a aussi des propos tout aussi violents qui sèment la haine des Palestiniens ou encore appellent à commettre des crimes de guerre. Ces propos sont de plus en plus nombreux en Israël et ils sont relayés par des responsables politiques, nous trouvons cela grave."

Plus de 27 000 Palestiniens ont perdu la vie à Gaza depuis le début de la riposte israélienne, selon le ministère de la Santé du Hamas, qui affirme que la plupart d’entre eux sont des femmes et des enfants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : Benjamin Netanyahu rejette la proposition de cessez-le-feu du Hamas

Israël - Hamas : espoir de trêve à Gaza

Israël : des tirs de missiles lancés depuis le Liban font un mort et plusieurs blessés