Gaza : des frappes israéliennes font au moins 15 morts tandis que la famine s'accentue

Des Palestiniens transportent leurs effets personnels après une attaque israélienne sur la ville de Khan Younès, le 6 mars 2024.
Des Palestiniens transportent leurs effets personnels après une attaque israélienne sur la ville de Khan Younès, le 6 mars 2024. Tous droits réservés Mohammed Dahman/AP
Tous droits réservés Mohammed Dahman/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mercredi soir deux frappes israéliennes ont touché la ville de Deir el-Balah, au centre de l'enclave palestinienne, tandis qu'une troisième frappe a touché un camp de réfugiés de Nuseirat non loin.

PUBLICITÉ

Les victimes ont été transporteés à l'hôpital Al Aq-sa, où un journaliste d'Associated Press a dénombré 15 corps. D'autres personnes se trouveraient encore sous les décombres, faisant craindre un bilan encore plus lourd. 

Les circonstances ne s'améliorent pas dans l'enclave palestinienne, où les autorités sanitaires ont déclaré que la famine avait déjà fait 20 morts.

Face à l'urgence de la situation, l'Afrique du Sud vient de demander à  la Cour de justice internationale de nouvelles mesures d'urgence contre Israël, notamment la mise en place d'un cessez-le-feu humanitaire. 

L'Afrique du Sud a également insisté sur la nécessité de libérer la centaine d'otages israéliens encore aux mains du Hamas. 240 personnes avaient été enlevées par les militants du Hamas lors de l'attaque du 7 octobre dernier, qui avait fait 1200 morts côté israélien. 

Selon le Hamas, plus de 30 000 Palestiniens ont été tués par les forces armées israéliennes depuis le début du conflit il y a cinq moins. 72 000 auraient été blessés, et plus de 8000 seraient portés disparus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : 2,2 millions de personnes menacées d'une famine "quasi-inévitable", selon l'ONU

Colère des agriculteurs en Pologne : la pression s'intensifie sur le Premier ministre Donald Tusk

Ukraine : la ville d'Odessa touchée par des frappes russes, 5 personnes tuées selon les autorités