Guerre Israël-Hamas : les combats continuent entre Israël et le Hamas malgré le Ramadan

Les combats continuent entre Israël et le Hamas malgré le début du Ramadan.
Les combats continuent entre Israël et le Hamas malgré le début du Ramadan. Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les combats continuent entre Israël et le Hamas malgré le début du Ramadan. L'UNRWA affirme que la bande de Gaza est en proie à la famine et réitère ses appels à un "cessez-le-feu immédiat".

PUBLICITÉ

C'est un mois de ramadan qui s'annonce tendu au Proche-Orient. Malgré les efforts des négociateurs, aucun accord de trève n'a été trouvé entre Isräel et le Hamas, et les combats dans la bande de Gaza continuent.

Désormais, un lieu concentre toute l’attention : l’Esplanade des mosquées ou Mont du Temple pour les juifs, et le troisième lieu saint de l’Islam, la mosquée Al-Aqsa. La semaine dernière, le Hamas a appelé deux fois les musulmans palestiniens à "marcher sur Al-Aqsa". De son côté, la Jordanie prévient que les restrictions imposées par Israël à l’accès des fidèles à l'enceinte pourraient conduire à une "situation explosive".

L'agence UNRWA affirme que la bande de Gaza est en proie à la famine et réitère ses appels à un "cessez-le-feu immédiat" pendant le mois sacré. Depuis le début du conflit, au moins 31 000 Palestiniens ont été tués et plus 72 600 autres blessés selon le Ministère de la Santé contrôlé par le Hamas.

Côté Israélien, le bilan humain s'élève lui à 1 139 morts, et des dizaines de personnes sont toujours retenues captives dans l'enclave palestinienne.

L'Egypte intensifie ses largages d'aide humanitaire aux Gazaouis. Chaque jour, plusieurs avions de l'armée livrent ainsi des dizaines de milliers de colis remplis de nourriture et de médicaments à la population de l'enclave palestinienne.

Un navire d’aide humanitaire avec 200 tonnes d’eau et de nourriture a quitté Chypre pour la bande Gaza. Le navire affrété par l’ONG espagnole Open Arms a appareillé mardi du port de Larnaca, à Chypre. L’organisation travaille avec une autre association, World Central Kitchen, déjà présente à Gaza, qui doit réceptionner l’aide et la distribuer. 

Cela fait plus de cinq mois que Nikos Christodoulides, le président chypriote, a proposé la création d’un corridor maritime pour apporter de l’aide à Gaza. Si Israël a donné son accord officiellement fin décembre 2023, les Européens ne voyaient pas avancer ce projet, jusqu’aux récentes déclarations de Joe Biden, le 7 mars. Lors de son discours sur l’état de l’Union, le président des Etats-Unis a annoncé la mise en œuvre d’une telle initiative et la création d’une jetée temporaire au large de Gaza pour y acheminer plus rapidement et plus massivement de l’aide.

Lundi soir, de nouveaux affrontements ont été enregistrés dans l'est du Liban. Selon des sources de sécurité, il s'agit d'une frappe aérienne israélienne qui visait des bâtiments appartenant au Hezbollah.

"Un avion israélien a pris pour cible un ancien bâtiment du Hezbollah près de l'hôpital Dar al-Amal", a indiqué l'une de ces sources, ajoutant que l'aviation israélienne avait "mené un autre raid sur un hangar à l'est de Baalbeck". Les frappes ont été confirmées par une seconde source de sécurité.

Les échanges de tirs sont quasi-quotidiens entre l'armée israélienne et le Hezbollah, un allié du Hamas palestinien en guerre depuis le 7 octobre contre Israël dans la bande de Gaza.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Dans la bande de Gaza, pas de trêve pour le ramadan

Gaza : un avion humanitaire italien a évacué 45 Gazaouis dont 14 enfants

Cinq morts dans le largage d'aide humanitaire à Gaza