PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : l'UE et les USA appellent à débloquer une nouvelle aide à Kyiv

Le Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le Haut représentant de l'Union européenne, Josep Borrell
Le Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le Haut représentant de l'Union européenne, Josep Borrell Tous droits réservés Johanna Geron/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Johanna Geron/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De nouvelles frappes russes ont touché plusieurs immeubles à Selydove, dans la région de Donetsk. L'Union européenne exhorte ses Etats membres à renforcer la défense anti-aérienne de Kyiv.

PUBLICITÉ

Quatre personnes ont été blessées dans un bombardement russe sur la ville de Selydove, dans la région de Donetsk. Plusieurs appartements d'un immeuble de neuf étages ont été détruits. D'autres immeubles proches, dont un bâtiment administratif et un magasin, ont également été touchés.

Pour éviter d'autres drames de ce genre, le haut représentant de l'Union européenne, Josep Borrell, a exhorté mardi les États membres à accroître les capacités de défense anti-aérienne de l'Ukraine. Kyiv réclame notamment 7 systèmes de défense aérienne Patriot supplémentaires. Josep Borrell a déclaré qu'il serait "inconcevable" de ne pas les fournir, car les armées occidentales disposent d'environ 100 batteries.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron ont eux appelé le Congrès à approuver une nouvelle aide militaire à l'Ukraine, affirmant que le financement bloqué est essentiel pour la sécurité des États-Unis, de l'Europe et du monde.

La commission d'enquête russe a annoncé avoir ouvert une enquête pour "financement du terrorisme" impliquant des pays occidentaux, affirmant que les fonds reçus par des entreprises américaines en Ukraine avaient été utilisés pour "des actes terroristes" en Russie. Une annonce qui intervient alors que Moscou continue d'accuser l'Occident et l'Ukraine pour l'attaque contre la salle de concert Crocus City Hall le mois dernier, malgré la revendication de l'Etat Islamique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Regain de tensions après une frappe sur la centrale nucléaire de Zaporijjia

Norvège : touristes russes interdits d'entrée

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine