PUBLICITÉ

Aide humanitaire : selon l'ONU, Gaza est en pénurie extrême de nourriture et d'eau

L’aide humanitaire à Gaza augmente progressivement, alors que la population est toujours confrontée à une pénurie de nourriture et autres produits de première nécessité.
L’aide humanitaire à Gaza augmente progressivement, alors que la population est toujours confrontée à une pénurie de nourriture et autres produits de première nécessité. Tous droits réservés Maya Alleruzzo/Copyright 2024 The AP All rights reserved
Tous droits réservés Maya Alleruzzo/Copyright 2024 The AP All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’aide humanitaire à Gaza augmente progressivement, mais les Nations unies affirment que la population est toujours confrontée à une pénurie extrême de nourriture et d'autres produits de première nécessité.

PUBLICITÉ

L’aide humanitaire à Gaza augmente progressivement, mais les Nations unies affirment que la population est toujours confrontée à une pénurie extrême de nourriture et d'autres produits de première nécessité. 

Israël a accepté d'ouvrir un nouveau point de passage au nord, jeudi, selon les autorités. Sur X, l'organisme israélien chargé des affaires civiles palestiniennes (Cogat) a déclaré que "Les premiers camions d'aide alimentaire sont entrés hier à Gaza par le nouveau point de passage nord". L’ONU avait affirmé mardi qu’Israël entravait davantage les distributions alimentaires dans la bande de Gaza que toute autre forme d’aide humanitaire.

Mais les problèmes de distribution dans le territoire palestinien dévasté ralentissent les livraisons. L'approvisionnement en eau suscite de nouvelles inquiétudes.

Jamie McGoldrick, Coordinateur humanitaire de l'ONU raconte la situation sur le terrain "Les conditions sur le terrain ne se sont pas améliorées de manière significative. Vous savez, je pense qu'il y a une chose immédiate à faire, c'est que nous sommes confrontés au défi de l'eau. Il fait de plus en plus chaud dans cette région et le système d'approvisionnement en eau ne permet pas aux habitants de disposer de la quantité d'eau dont ils ont besoin. Il en résulte des maladies d'origine hydrique, dues au manque d'eau propre et salubre et à la destruction des systèmes d'assainissement, qui entraînent des problèmes pour la population vivant sur place. En conséquence, de nombreuses maladies sont apparues."

Les organisations humanitaires et les alliés étrangers comme les Etats-Unis, principal allié d'Israël, poussent le pays à ouvrir des routes directes d'approvisionnement vers le nord de la bande de Gaza, où la crise humanitaire est la plus aiguë.

Par ailleurs, des familles d'otages encore détenus par le Hamas ont mené la campagne pour leur libération jusqu'à l'ambassade des Etats-Unis à Tel Aviv. Elles ont bloqué les routes à l'extérieur du bâtiment pour demander à l'administration Biden de faire pression sur le gouvernement israélien, afin qu'il conclue un accord avec le Hamas. Le Hamas détiendrait encore une centaines d'otages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gaza : le Hamas a rejeté la proposition de cessez-le-feu israélienne

Violences en Cisjordanie et frappes de l'armée israélienne à Gaza

Les sirènes à Tel-Aviv pour la première fois depuis des mois, Hamas "tire un barrage" depuis Gaza