PUBLICITÉ

Human Rights Watch : les travailleurs humanitaires en danger dans la bande de Gaza

Un véhicule de la World Central Kitchen détruit par une frappe israélienne à Deir al Balah le 2 avril 2024.
Un véhicule de la World Central Kitchen détruit par une frappe israélienne à Deir al Balah le 2 avril 2024. Tous droits réservés Ismael Abu Dayyah/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Ismael Abu Dayyah/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Jean-Philippe Liabot avec AP and EBU
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une série de frappes israéliennes contre des humanitaires dénoncée par l'organisation Human Rights Watch.

PUBLICITÉ

Des travailleurs humanitaires auraient-ils été visés délibérément par l'armée israélienne ?

Dans un rapport publié ce mardi, l'organisation humanitaire Humans Rights Watch a alerté sur un certain nombre de frappes israéliennes délibérées. 

Au moins huit frappes seraient concernées. Elles auraient tué ou blessé au moins 31 travailleurs humanitaires et leurs accompagnateurs.

Les organisations touchées affirment qu'aucun avertissement préalable n'aurait été émis par Tsahal. 

Et alors que près d'un million et demi de personnes sont réfugiées dans le sud de Gaza, leur apporter l'aide nécessaire est un danger permanent.

Une famille palestinienne réfugiée dans un camp à Deir al Balah
Une famille palestinienne réfugiée dans un camp à Deir al BalahAbdel Kareem Hana/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

L'ONU, par la voix de son porte-parole, s'est déclarée "profondément préoccupée par le manque de protection des civils et le manque de sécurité des opérations humanitaires. Les civils doivent être protégés et leurs besoins fondamentaux doivent être satisfaits. Qu'ils se déplacent ou qu'ils restent. Ceux qui partent doivent avoir suffisamment de temps pour le faire, ainsi qu'un itinéraire et un lieu sûrs." a-t-il rappelé. 

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a, quant à lui, dressé le bilan des travailleurs humanitaires travaillant pour l'ONU tués depuis le 7 octobre 2023. 

Lundi, en Cisjordanie, des images ont choqué sur les réseaux sociaux, on y voit des manifestants israéliens stopper un camion d'aide humanitaire, saccager et jeter une partie de son chargement destiné à la bande de Gaza.

La police israélienne est toutefois intervenue et a arrêté au moins 4 personnes, selon des témoins. 

Sur ce tweet, l'auteure de ces images décrit des colons qui s'en prennent au camion à un point de contrôle et explique qu'un groupe dont elle fait partie a essayé de les stopper. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Israël maintient la pression sur Rafah

Gaza : la crise alimentaire s'aggrave, menace de « famine généralisée »

Des frappes aériennes israéliennes sur Rafah ont fait au moins 22 morts (source palestinienne)