EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Allemagne-Écosse à Munich en ouverture de l'Euro 2024

Des supporters écossais chantent sur la place Marienplatz, à côté de l'hôtel de ville de Munich, le 13 juin 2024.
Des supporters écossais chantent sur la place Marienplatz, à côté de l'hôtel de ville de Munich, le 13 juin 2024. Tous droits réservés Ariel Schalit/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Ariel Schalit/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Jean-Philippe LiabotEuronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

"Respecter tout le monde, ne craindre personne" L'Écosse est optimiste quant à sa victoire contre l'Allemagne en ouverture de l'Euro 2024

PUBLICITÉ

Les supporters écossais sont venus en masse dans la ville de Munich, dans le sud de l'Allemagne, alors que l'excitation monte avant le lever de rideau du Championnat d'Europe de football, ce vendredi.

Le pays hôte, l'Allemagne, affronte l'Écosse à l'Allianz Arena pour le premier match de ce tournoi qui durera 1 mois à travers 10 villes allemandes.

Lors d'une conférence de presse jeudi, le sélectionneur écossais Steve Clarke a déclaré qu'il avait inculqué à son équipe le mantra "respecter tout le monde et ne craindre personne" et s'est dit confiant que son équipe ferait le nécessaire pour que l'Écosse se qualifie pour la première fois pour les huitièmes de finale d'un grand tournoi.

Un supporter écossais à Munich
Un supporter écossais à MunichAntonio Calanni/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

"Nous savons que c'est un grand match. Mais pour nous, c'est le premier match d'un groupe de quatre équipes, trois matches. Nous savons ce que nous devons faire pour nous qualifier et c'est sur cela que nous nous concentrons. L'énormité du match d'ouverture et tout le reste, c'est un peu secondaire et j'espère que nous ne nous impliquerons pas trop là-dedans", a-t-il déclaré.

"Nous croyons que nous pouvons obtenir un résultat à chaque fois que nous entrons sur le terrain. Sinon, à quoi bon aller sur le terrain ? Nous nous sommes donc bien préparés, nous pensons être prêts. Et j'espère que vous le verrez demain soir ".

"Nous attendons ce match depuis longtemps", a déclaré le capitaine écossais Andy Robertson. Il a déclaré qu'il savait que le match d'ouverture serait un défi, et il a également remercié la Tartan Army pour son soutien.

"Ils nous ont parfois poussés dans nos retranchements et nous espérons qu'ils s'amuseront pendant les dix ou onze prochains jours, car, vous savez, si nous parvenons à nous comporter comme nous le faisons, nous leur donnerons beaucoup de raisons de se réjouir. Et si nous y parvenons, nous espérons qu'ils pourront rester en Allemagne un peu plus longtemps", a-t-il déclaré.

L'Écosse a montré lors de la campagne de qualification qu'elle pouvait surprendre en battant l'Espagne et la Norvège.

Cependant, l'équipe n'a gagné qu'un seul de ses 13 derniers matches contre l'Allemagne, et c'était il y a plus de 25 ans, 1-0 lors d'un match amical en avril 1999.

Un bon premier match et une bonne phase de groupe pourraient déclencher une nouvelle vague d'enthousiasme en Allemagne, même s'il est difficile d'imaginer des scènes semblables à celles de la Coupe du monde 2006 dans un paysage politique en pleine mutation.

Alors que les Écossais sont nombreux à Munich, arborant fièrement le maillot de leur équipe, on ne voit guère de maillots ou de drapeaux allemands.

Mais cela peut s'expliquer. L'Allemagne a été éliminée dès la phase de groupes des deux précédentes Coupes du monde et a été éliminée par l'Angleterre en huitième de finale de l'Euro 2020.

L'attente est donc grande, mais le capitaine allemand İlkay Gündoğan pense qu'un début convaincant pourrait changer la donne.

Le coach allemand Julian Nagelsmann (au centre) lors d'une session d'entrainement le 13 juin 2024
Le coach allemand Julian Nagelsmann (au centre) lors d'une session d'entrainement le 13 juin 2024Federico Gambarini/(c) Copyright 2024, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten

"Je pense que l'atmosphère sera positive, mais ils regarderont ensuite comment nous jouons, quelle est notre volonté. Nous devons donc en faire profiter les supporters", a-t-il déclaré à la veille du match. Aucun autre match n'est comparable au premier, car il permet de profiter de l'élan et de l'euphorie pour les matches suivants. C'est pourquoi l'objectif le plus important est de gagner le match". a-t-il affirmé.

Si certains Allemands peuvent être déconcertés par la ferveur de leurs homologues écossais, la pression est grande sur le pays qui est le grand favori de ce premier match.

PUBLICITÉ

24 équipes de toute l'Europe disputeront un total de 51 matches avant la finale qui aura lieu à Berlin le 14 juillet.

Qui sera le vainqueur de ce match ? Réponse de Bubi l'éléphant

Comme Paul le Poulpe lors de la Coupe du monde au Brésil, un animal a peut-être la réponse.

Bubi, pensionnaire du zoo de Starkenberg dans le land de Thuringe, a parié sur l'Allemagne.

L'éléphant Bubi tire un pénalty à Starkenberg, en Allemagne, le jeudi 13 juin 2024.
L'éléphant Bubi tire un pénalty à Starkenberg, en Allemagne, le jeudi 13 juin 2024.David Breidert/(c) -

Ce génie de la prédiction des résultats de foot aux grandes oreilles a montré de l’intérêt pour ce sport, lorsqu'un jour, un ballon est tombé dans son enclos et qu'il l'a immédiatement renvoyé à son vétérinaire.

PUBLICITÉ

Il faut dire que pour gagner des paris, il faut avoir du nez, et Bubi en a un très long !

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Haye voit la vie en orange pour l'Euro 2024

Foot : l'interdiction de la Super Ligue contraire au droit (Cour de justice de l'UE)

Foot : le retour des équipes russes de jeunes fait resurgir les boycotts