EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’Espagne très inquiète des élections françaises

Des volontaires du nouveau Front populaire distribuent de la propagande aux portes du consulat de France à Madrid.
Des volontaires du nouveau Front populaire distribuent de la propagande aux portes du consulat de France à Madrid. Tous droits réservés Palomeque
Tous droits réservés Palomeque
Par Jaime Velazquez
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en espagnol

L'Espagne suit de près les élections législatives françaises. Certains observateurs politiques dressent des parallèles entre la situation dans l'Hexagone et la politique intérieure du pays.

PUBLICITÉ

Au milieu d'un scénario politique convulsif, l'Espagne suit de près les élections législatives françaises de 2024, cherchant à établir des parallèles avec sa propre situation politique. L'appel à des élections anticipées par Emmanuel Macron, suite à la défaite de son parti aux élections européennes, a suscité une vague d'intérêt et d'analyse dans la politique espagnole.

Le parti Sumar, partenaire minoritaire du gouvernement de Pedro Sánchez, considère le nouveau Front populaire français comme une source d'inspiration dérivée des politiques progressistes du gouvernement espagnol.

Elizabeth Duval, secrétaire à la communication de Sumar, souligne l'importance de cette union. "L'aspect vraiment extraordinaire et inattendu de ces élections françaises a été cette union de la gauche, ce mouvement pour former le nouveau Front populaire. Cette possibilité de ne pas choisir entre le mauvais et le pire, de ne pas choisir entre Macron et Le Pen, c'est ce qui donne vraiment de l'espoir", a déclaré la porte-parole du parti.

Inquiétude à l'égard de l'extrême droite

La crainte d'un gouvernement d' extrême droite en Europe est palpable, avec des inquiétudes quant à son impact sur la stabilité européenne. Borja Bergareche, associé de Communication and Leadership chez Harmon, critique la décision de Macron.

"Si l'intention était d'éveiller la société française à la tendance croissante du soutien à l'ancien Front national et à d'autres partis d'extrême droite, il semble évident que la décision était une erreur, car tous les sondages montrent que le parti de Marine Le Pen et d'autres forces d'extrême droite sont les vainqueurs incontestables", a-t-il déclaré.

La perspective de voir le parti de Marine Le Pen accéder à un pouvoir significatif a inquiété de nombreuses personnes soucieuses de l'avenir de l'unité européenne et des valeurs démocratiques.

"Ce qui se passe en France a une incidence directe sur l'avenir du projet européen et sur la mesure dans laquelle nous laissons s'installer le climat de polarisation pernicieuse que des forces extrémistes telles que Marine Le Pen attisent en Europe", a expliqué Borja Bergareche.

En phase avec Vox

De son côté, Vox, le parti d'extrême droite espagnol, souligne son alignement sur Marine Le Pen.

"Votre parti, Vox, et votre président, mon cher Santiago Abascal, avec qui nous sommes en contact depuis un certain temps, incarnent le mouvement patriotique espagnol sur lequel je sais pouvoir compter", a annoncé Mme Le Pen lors d'un événement organisé par Vox avant les élections européennes et qui réunissait les principaux partis de leur échiquier politique à Madrid.

Vox attribue à cette étroite collaboration les propos de Marine Le Pen dans une interview, qui a assuré que si elle gouvernait, elle empêcherait l'ancien président catalan Carles Puigdemont de poser le pied sur le sol français. Le parti d'Abascal est convaincu que la victoire d'Agrupación Nacional deviendra une vitrine pour promouvoir les idées partagées par l'extrême droite européenne...

Impact en Espagne

Borja Bergareche souligne également la complexité possible du paysage politique. "Le scénario le plus probable est une cohabitation inquiétante entre un président centriste comme Macron et un premier ministre du Front national. Cela pose des défis majeurs pour la politique européenne et la stabilité démocratique", prévient-il.

Ces élections législatives en France ont un impact direct sur l'Espagne. Les résultats des élections françaises pourraient influencer le paysage politique espagnol et façonner les stratégies et les alliances futures.

Tous les regards sont tournés vers le 7 juillet. Les résultats des élections de 2024 pourraient redéfinir la politique européenne pour les années à venir. En Espagne, les réactions ont été mitigées. Alors que des partis tels que Sumar voient une opportunité dans l'unification de la gauche, VOX souligne son alignement sur Le Pen.

"La leçon française qui s'applique à tout autre pays est qu'il est de plus en plus difficile pour les partis modérés qui sont responsables dans les institutions de projeter à leurs concitoyens les petites réussites des petites et précieuses démocraties libérales imparfaites que nous avons, qui nous frustrent tous, mais qui sont clairement le seul système qui sauve les sociétés que nous avons", a conclu M. Bergareche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections en France : les Allemands se préparent à un changement radical dans la politique européenne

Euro de football 2024 : les Français de l'étranger unis derrière les Bleus... mais pas aux urnes

Le écoles danoises veut décaler les heures de cours