EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Il y a un an, Evgueni Prigojine défiait le Kremlin avec une mutinerie

Evegueni Prigojine à Rostov-sur-le-Don, Russie, le 24 juin 2023.
Evegueni Prigojine à Rostov-sur-le-Don, Russie, le 24 juin 2023. Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quelques semaines plus tard, le chef du groupe de mercenaires Wagner est décédé dans un accident d'avion.

PUBLICITÉ

Il y a un an, en pleine guerre en Ukraine, la Russie était secouée par une rébellion. Evegueni Prigojine, chef de Wagner, groupe de mercenaires soutenu par le Kremlin, s'emparait d'un quartier général militaire dans le sud du pqys et commencait à marcher vers Moscou pour évincer les dirigeants du ministère de la Défense, les accusant d'avoir privé ses forces de munitions en Ukraine.

Evegueni Prigojine et ses mercenaires ont finalement annulé leur "marche de la justice" quelques heures plus tard, mais la rébellion a porté un coup au président Vladimir Poutine, la plus grave remise en cause de son pouvoir.

Les motivations d'Evegueni Prigojine font toujours l'objet d'un vif débat, et l'accident d'avion qui l'a tué, lui et ses principaux lieutenants, deux mois exactement après la rébellion, reste entouré de mystère.

De restaurateur à chef militaire

Evegueni Prigojine, ancien détenu, possédait un restaurant chic à Saint-Pétersbourg où Vladimir Poutine recevait des dirigeants étrangers. Cela lui a valu le surnom de "chef cuisinier de Poutine". Ces liens lui ont permis d'obtenir des contrats gouvernementaux lucratifs, notamment pour des événements organisés par le Kremlin et pour fournir des repas et des services à l'armée.

En 2014, Evegueni Prigojine fonde le groupe Wagner, un groupe militaire privé, qu'il a utilisé pour promouvoir les intérêts politiques et l'influence de la Russie en déployant des mercenaires en Syrie, en Libye, en Centrafrique et ailleurs. Les combattants de Wagner assuraient la sécurité de dirigeants africains ou de chefs de guerre, souvent en échange d'une part de mines d'or ou d'autres ressources naturelles.

Evegueni Prigojine a attiré l'attention aux États-Unis, où lui et une douzaine d'autres Russes ont été inculpés par le ministère de la Justice pour avoir créé l'Internet Research Agency - une "ferme à trolls" qui s'est concentrée sur l'ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016. L'affaire a été abandonnée par la suite.

Le rôle de Wagner en Ukraine

Après l'invasion de l'Ukraine par Poutine en 2022, Wagner est apparu comme l'une des forces de combat les plus efficaces de Moscou. Il a joué un rôle clé dans la prise du bastion oriental de Bakhmout en mai 2023.

Evegueni Prigojine a été autorisé par le Kremlin à gonfler les rangs de Wagner avec des condamnés, qui ont bénéficié d'une amnistie après avoir servi six mois sur la ligne de front. Selon lui, 50 000 d'entre eux ont été recrutés et 10 000 sont morts lors de la féroce bataille de Bakhmout.

Ouverture officielle de l'immeuble de bureaux de Wagner, à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 4 novembre 2022.
Ouverture officielle de l'immeuble de bureaux de Wagner, à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 4 novembre 2022.AP/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

La guerre a renforcé la réputation de brutalité de Wagner. Dans une vidéo qui a fait surface en novembre 2022, on voit un ancien mercenaire de Wagner qui aurait fait défection pour passer du côté ukrainien, mais qui a ensuite été capturé par la Russie, être battu à mort avec une masse, le symbole du groupe de mercenaires.

La mutinerie avortée des 23 et 24 juin 2023

Pendant des mois en 2023, Prigozhin s'est plaint du fait que les hauts gradés refusaient à ses forces les munitions nécessaires en Ukraine. Dans le cadre d'une lutte politique ouverte, il a critiqué le ministre de la Défense de l'époque, Serguei Choigu, et le chef de l'état-major général, le général Valeri Guerassimov, dans des diatribes profanes sur les médias sociaux, les rendant responsables des revers militaires et les accusant de corruption.

L'ordre donné par le ministère de la Défense à Wagner de signer des contrats avec l'armée régulière semble avoir été le dernier élément déclencheur de l'extraordinaire rébellion de Prigozhin les 23 et 24 juin.

Ses mercenaires ont rapidement pris le contrôle du quartier général militaire du sud de la Russie, à Rostov-sur-le-Don, dans l'espoir, semble-t-il, de capturer Choigu et Guerassimov. Mais ils n'étaient pas là.

Evegueni Prigojine ordonne alors à ses forces de rouler vers Moscou, affirmant qu'il ne s'agit pas d'un coup d'État militaire, mais d'une "marche de la justice" pour renverser ses adversaires. Les mercenaires abattent plusieurs avions militaires en cours de route, tuant plus d'une douzaine de pilotes. Les forces de sécurité de la ville de Moscou sont mises en état d'alerte et des points de contrôle sont mis en place dans la banlieue sud.

Au plus fort de la crise, Vladimir Poutine s'exprime à la télévision et qualifie la rébellion de son ancien protégé de "trahison". Il promet de punir les auteurs de cette rébellion.

Mais Evegueni Prigojine interromp brusquement la marche quelques heures plus tard dans le cadre d'un accord négocié par le président bélarusse Alexandre Loukachenko. Les mercenaires de Wagner ont le choix entre s'installer au Bélarus, de se retirer, ou signer des contrats avec le ministère russe de la Défense.

PUBLICITÉ

Le chef de Wagner a déclaré plus tard qu'il avait lancé le soulèvement après avoir "perdu son sang-froid" dans les luttes intestines. Certains observateurs estiment qu'il espérait persuader Vladimir Poutine de prendre son parti contre les hauts gradés de l'armée. Une grave erreur.

Décès d'Evegueni Prigojine dans un crash d'avion

Le 23 août, deux mois jour pour jour après la rébellion, un avion d'affaires transportant Evegueni Prigojine, 62 ans, et ses principaux associés s'écrase en vol. Les sept passagers et les trois membres de l'équipage sont tués dans l'accident qui s'est produit entre Moscou et Saint-Pétersbourg.

Les enquêteurs de l'État n'ont pas encore déterminé les causes de l'accident.

Débris de l'avion qui transportait Evegueni Prigojine, près du village de Kuzhenkino, dans la région de Tver, en Russie, le jeudi 24 août 2023.
Débris de l'avion qui transportait Evegueni Prigojine, près du village de Kuzhenkino, dans la région de Tver, en Russie, le jeudi 24 août 2023.AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.

Une évaluation préliminaire des services de renseignement américains a conclu à une explosion intentionnelle à bord de l'avion. Les responsables occidentaux ont rappelé la longue liste d'ennemis de Vladimir Poutine assassinés.

PUBLICITÉ

Le Kremlin a nié toute implication et a qualifié de "mensonge absolu" les allégations occidentales selon lesquelles Vladimir Poutine serait à l'origine de l'accident.

Evegueni Prigojine a été enterré dans sa ville natale de Saint-Pétersbourg lors d'une cérémonie privée.

La suite de Wagner

Plusieurs milliers de mercenaires de Wagner ont été transférés dans un camp au Bélarus après la mutinerie. Peu après la mort d'Evegueni Prigojine, la plupart ont quitté ce pays pour signer des contrats avec l'armée russe en vue d'un redéploiement en Afrique ou d'une reprise des combats en Ukraine. Seule une poignée d'entre eux est restée au Bélarus pour intégrer son armée.

Les autorités russes ont créé un successeur à Wagner, Africa Corps, et l'ont utilisé pour étendre la coopération militaire avec les pays de la région. Moscou est devenu le partenaire de choix d'un certain nombre de gouvernements africains en matière de sécurité, au détriment d'alliés traditionnels comme la France et les États-Unis.

PUBLICITÉ

Des éléments de Wagner et d'autres sociétés de sécurité privées continuent d'opérer en Ukraine sous le contrôle du ministère de la Défense et de la garde nationale russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vladimir Poutine remplace Sergueï Choïgou au ministère de la Défense

Russie : l'opposant Alexeï Navalny est mort, selon les autorités pénitentiaires russes

La mort d'Evgueni Prigojine change-t-elle les plans de la Russie en Afrique ?