EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les Iraniens élisent leur nouveau président

Une iranienne en train de voter à Téhéran pour la présidentielle.
Une iranienne en train de voter à Téhéran pour la présidentielle. Tous droits réservés Hadi Mizban/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Hadi Mizban/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Six candidats sont en lice dans ces élections anticipées, convoquées après la mort de l'ancien président Ebrahim Raïssi dans un accident d'hélicoptère le mois dernier.

PUBLICITÉ

Plus de 61 millions d'Iraniens sont appelés à élire leur président, dont environ 18 millions qui ont entre 18 et 30 ans.

Parmi les quatre principaux candidats, on trouve deux partisans de la ligne dure, l'ancien négociateur nucléaire Saeed Jalili (en haut et au milieu sur la photo) et le président du parlement, Mohammad Bagher Qalibaf. (en bas à gauche) .

Les 6 candidats pour les elections presidentielles en Iran.
Les 6 candidats pour les elections presidentielles en Iran. Vahid Salemi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Un réformateur parmi les trois favoris

Invité surprise, le candidat réformateur Masoud Pezeshkian, (en haut à gauche) un chirurgien de 69 ans, qui souhaite de meilleures relations avec l'Occident. Il s'est aligné sur des personnalités telles que l'ancien président Hassan Rohani, sous l'administration duquel Téhéran a conclu l'accord nucléaire historique de 2015 avec les puissances mondiales.

Un taux de participation plus élevé pourrait augmenter les chances de ce dernier mais il n'est pas certain que Masoud Pezeshkian puisse obtenir l'élan nécessaire pour attirer les électeurs vers les urnes.

En tout cas, le chef suprême, l'Ayatollah Ali Khamenei, qui est la plus haute autorité en Iran, a appelé à une participation "maximale".

Ali Khamenei, Guide suprême iranien, vote pour la présidentielle le 28 juin
Ali Khamenei, Guide suprême iranien, vote pour la présidentielle le 28 juinVahid Salemi/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Les trois derniers candidats, Alireza Zakani, le maire de Téhéran (haut à droite sur la photo), et Amirhossein Ghazizadeh Hashemi (en bas au milieu), Vice-président iranien, et un religieux chiite, Mostafa Pourmohammadi, ancien ministre de l'Intérieur, (en bas à droite), viennent compléter la liste mais ont très peu de chance d'être élus.

Un second tour incertain

La loi iranienne exige que le vainqueur obtienne plus de 50 % des suffrages exprimés. Si ce n'est pas le cas, les deux premiers candidats dans la course se retrouveront au second tour la semaine prochaine.

Il n'y a eu qu'un seul second tour dans l'histoire de l'Iran, en 2005, lorsque Mahmoud Ahmadinejad, un partisan de la ligne dure, a battu l'ancien président Ali Akbar Hachemi Rafsandjani.

Les résultats seront connus dans deux jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : la foule se masse à Téhéran pour les funérailles d'Ebrahim Raïssi

Iran : Ebrahim Raïssi, portrait d'un dirigeant ultra-conservateur

Élections présidentielles en Iran suite à la mort de Ebrahim Raïssi