Turquie : les sanctions russes vont amputer la croissance (BERD)

Turquie : les sanctions russes vont amputer la croissance (BERD)
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le manque à gagner pour le PIB pourrait aller jusqu'à 0,7 points de pourcentage en 2016.

PUBLICITÉ

Les représailles économiques russes pourraient coûter cher à la Turquie en 2016. Selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, basée à Londres, la croissance turque pourraient être amputée de 0,3 à 0,7 points de pourcentage l’an prochain.

Le torchon brûle entre Moscou et Ankara de la destruction d’un bombardier russe par l’aviation turque à la frontière syrienne le 24 novembre dernier.

Le Kremlin a riposté en ordonnant un embargo sur les importations de fruits et légumes turcs. Moscou a aussi rétabli les visas pour les citoyens turcs à partir du 1er janvier, ce qui devrait se traduire par une baisse des affaires nouvelles pour les entreprises turques en Russie.

Les deux économies sont étroitement liées dans les secteurs de l‘énergie et du tourisme notamment. La Russie assure notamment 55 % des besoins en gaz de la Turquie et 30 % de ses besoins en pétrole. Ankara est en quête d’un autre partenaire pour casser cette dépendance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le commissaire européen en charge de l'Economie assume la priorité donnée au Pacte vert durant le mandat

L'inflation poursuit sa baisse dans l'UE (Commission européenne)

Logement en Europe : dans quels pays y a-t-il le plus de propriétaires ?