Athènes sacrifie le social pour une nouvelle tranche d'aide

Athènes sacrifie le social pour une nouvelle tranche d'aide
Par Euronews avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le gouvernement Tsipras a renoncé à soumettre au parlement son projet de loi contre la crise humanitaire.

PUBLICITÉ

Le groupe technique de l’Eurozone a débloqué une nouvelle tranche d’aide d’1 milliard d’euros à la Grèce, après le retrait du “ programme économique parallèle “ de l’agenda parlementaire. Ce projet de loi comportait toute une série de mesures sociales visant à répondre à ce que le gouvernement Tsipras appelle “ une crise humanitaire “.

Athènes peine à faire adopter les réformes exigées par ses créanciers internationaux en échange d’un troisième plan d’aide de 86 milliards d’euros conclu cet été. Les Grecs se heurtent par ailleurs au refus des Européens, Allemagne en tête, d’alléger sa dette.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De combien d'argent avez-vous besoin pour être heureux ?

Les banques françaises investissent des milliards dans les prêts écologiques

France : l'inflation a ralenti en novembre à +3,4% sur un an