TTIP : les appellations d'origine grippent les négociations

TTIP : les appellations d'origine grippent les négociations
Par Euronews avec AFP, Bureau d'Athenes
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Européenne, cette notion n'existe pas aux Etats-Unis où "champagne", "Brie", "Comté" ou encore "Feta", sont des dénominations génériques.

PUBLICITÉ

La Feta, une dénomination générique ? Certainement pas pour Athènes, qui compte défendre la protection des appellations d’origine dans les négociations sur le traité de libre-échange transatlantique. Au point de les bloquer.

C’est dans un climat tendu que les ministres européens de l’Agriculture doivent aborder la question ce mardi à Bruxelles. Les producteurs multiplient les démonstrations de force à travers l’Union. Ils redoutent que la Commission renonce à la notion européenne d’indication géographique protégée, dans la mesure où elle n’existe pas aux Etats-Unis.

Les Grecs ne sont pas les seuls concernés : les Américains revendiquent le droit d’utiliser les termes Feta, brie, Champagne, ou encore Porto pour des produits made in America, et accusent l’Europe de réflexe protectionniste.

Comme Athènes, Paris a durci le ton sur la question et la Commission européenne ne vise plus désormais un accord d’ici la fin de l’année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne enregistre une baisse de la croissance économique au dernier trimestre 2023

Guerre Israël-Hamas : l'économie israélienne en perte de vitesse

Le marché unique européen met les objectifs écologiques et numériques au centre de ses préoccupations