Bourses : réaction modérée au crash d'EgyptAir

Bourses : réaction modérée au crash d'EgyptAir
Par Euronews avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après une baisse à l'ouverture, les valeurs du secteur aérien et du tourisme se sont ressaisies en séance. Mais la Fed a pesé sur la tendance en Europe.

PUBLICITÉ

La disparition en mer de l’Airbus A320 d’EgyptAir a mis un terme abrupt à deux séances consécutives de hausse à la bourse du Caire. L’indice de référence égyptien, composé des 30 premières capitalisations boursières, a clôturé en baisse de 1,8%. Il faut dire que 40% des valeurs qui le composent sont liées au secteur du tourisme.

En Europe, lestées à l’ouverture, les valeurs du tourisme et celles du secteur aérien – constructeurs comme transporteurs – ont réduit leur pertes en séance, à l’exception du Britannique Thomas Cook, sanctionné sur des résultats et des perspectives décevantes.

Les places européennes ont terminé la séance en repli, en réaction à une probable hausse des taux de la Réserve fédérale américaine dès le mois de juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où la classe moyenne paie-t-elle les impôts les plus élevés et les plus bas en Europe ?

Les milléniaux, en passe de devenir la génération la plus riche de l'histoire

L'inflation a poursuivi son reflux dans la zone euro en février, revenant à 2,6% sur un an