EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Berlin aux grands patrons : embauchez des réfugiés !

Berlin aux grands patrons : embauchez des réfugiés !
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La chancelière Merkel a tiré l'oreille aux patrons des grandes entreprises allemandes : sur plus d'un million de réfugiés, ils n'en ont engagé que 152.

PUBLICITÉ

Embauchez des réfugiés, et vite : c’est la consigne adressée aux patrons des grandes entreprises allemandes convoqués ce mercredi à Berlin par Angela Merkel.

L’exception Deutsche Post

La Chancelière allemande, dont l’avenir électoral est menacé par sa politique de porte ouverte, s’inquiète de voir que sur plus d’un million de réfugiés, seuls 152 ont été recrutés par les sociétés du Dax, dont une centaine, soit les deux tiers, par la seule Deutsche Post. La poste allemande les a affecté au tri et à la distribution du courrier.

#DPDHL biggest recruiter of refugees among DAX companies (: #dhl#deutscheposthttps://t.co/aJL0jnOxZZ

— Phi (@hereisphi) 15 septembre 2016

Miser sur la formation

Principaux obstacles à l’embauche invoqués par les patrons : une mauvaise maîtrise de la langue et l’absence de qualifications certifiées. Conséquence : le nombre de réfugiés Syriens, Irakiens et Afghans pointant au chômage ne cesse d’augmenter. Ils étaient 346.000 en août, soit 150.000 de plus qu’en juin. Berlin plaide pour l’intégration via la formation.

Un réel besoin dans une Allemagne vieillissante

A 6,1%, le taux de chômage est au plus bas depuis la réunification et les besoins en main d’oeuvre qualifiée sont réels dans un pays au taux de natalité le plus bas d’Europe. Selon une étude réalisée l’an dernier par la Fondation Bertelsmann , pour maintenir sa force de travail au niveau actuel, l’Allemagne aurait besoin de 500.000 immigrés par an jusqu’en 2050.

En ouvrant ses portes aux demandeurs d’asile du Proche-Orient, l’Allemagne a connu sa plus forte croissance démographique en 20 ans en 2015. La plupart de ceux qui ont trouvé un emploi ont été recrutés par des petites sociétés de services, essentiellement dans les villes et villages de province.

Avec Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE

La Banque centrale européenne abaisse ses taux d'intérêt, conformément aux prévisions