EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Débat présidentiel : Wall Street retient son souffle

Débat présidentiel : Wall Street retient son souffle
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La bourse américaine redoute une victoire du républicain Trump, dont le programme économique mâtiné de protectionnisme reste très flou.

PUBLICITÉ

Wall Street était dans ses petits souliers ce lundi avant le premier débat télévisé entre les deux prétendants à la Maison Blanche. Les principaux indices de la place ont ouvert à la baisse alors que les investisseurs commencent à intégrer la possibilité d’une victoire de Donald Trump le 8 novembre. Les sondages le donnent désormais au coude à coude avec Hillary Clinton.

New national Bloomberg poll just released – thank you! Join the MOVEMENT: https://t.co/3KWOl2ibaW. #TrumpTrain#MAGApic.twitter.com/4kQX4pmt0I

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 26 septembre 2016

Ce qui inquiète les marchés, c’est la tentation protectionniste qu’il incarne, ainsi que le flou qui entoure son programme économique. D’ailleurs, aucun des 100 grands patrons américains, traditionnellement républicains, ne lui a apporté son soutien. S’il devait être élu, les analystes prédisent une ruée vers les valeurs refuge.

Trump can't win tonight's debate by lying to the American people. pic.twitter.com/uRkyip3Rfe

— Hillary Clinton (@HillaryClinton) 26 septembre 2016

Ils auront d’ailleurs les yeux rivés à leurs écrans télé cette nuit pour voir qui, de Donald Trump ou de la démocrate Hillary Clinton, remporte la première des trois joutes à venir. L’enjeu est crucial – 50% des électeurs disent vouloir s’appuyer sur ces débats pour prendre leur décision.

Avec Reuters.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les marchés surveillent les prix du pétrole dans un contexte d'incertitude après la mort du président iranien

Les prix de l'or et du pétrole augmentent après l'annonce d'une frappe israélienne sur l'Iran

Prix records du cacao : risquons-nous de manquer de chocolat ?