EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Egalité hommes/femmes : le rapport alarmant de Plan International

Egalité hommes/femmes : le rapport alarmant de Plan International
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Selon un rapport de cette ONG, aucun pays ne parviendra à une vraie égalité entre les sexes d’ici 2030. Elle interpelle les leaders réunis à Davos au Forum économique mondiale sur l’urgence de la situation.

PUBLICITÉ

L'ONG Plan International tire la sonnette d'alarme sur l'égalité hommes/femmes et interpelle les grands leaders du monde réunis au Forum économique mondial à Davos. Selon l'ONG, des critères dangereux et discriminatoires maintiennent un écart entre les sexes et cela n'est pas prêt de s'arrêter.

Dans toutes le sociétés les filles et les garçons font l’objet de normes liés à leur sexe. Des critères sur leur comportement, leur rôle dans la société qui ont souvent un impact très négatif sur les filles et les femmes.

En Allemagne, 32% des hommes pensent que l’on peut frapper sa femme ou sa partenaire dans certaines circonstances. Même les femmes pensent la même chose : 16% des femmes en Suisse et 13% des femmes aux Etats-Unis.

Anne-Brigitte Albrectsen, directrice de Plan International explique : "Des pays comme l’Allemagne, la Suisse et les Etats-Unis sont à l’avant-garde de l’égalité entre les sexes grâce à leur excellente loi et politique anti-discrimination et au taux de participation élevé des femmes dans la population active".

Et pourtant, même dans ces pays, les filles et les femmes continuent à être tenues à l’écart à cause de ces critères de genre. Elles souffrent fréquemment de violences sexuelles, portent la charge des tâches domestiques et maîtrisent moins bien que les hommes les outils numériques.

En 2015, les Etats membres des Nations Unies ont défini 17 Objectifs de développement durable. L’objectif numéro 5 est : "parvenir à l’égalité entre les sexes et responsabiliser toutes les filles et les femmes" d’ici 2030. Mais l’année dernière le fossé entre les femmes et les hommes s’est encore creusé.

Pour gommer cet écart rapidement, Plan International interpelle les leaders présents à Davos avec des mesures très concrètes comme traquer les préjugés sexistes dans les processus de recrutement, organiser des programmes de parrainage pour les filles et les femmes en particulier dans les secteurs où elles sont le moins représentées comme les télécoms, l’informatique, les sciences et technologies. Plan International met l’accent sur l’importance d’une collaboration entre le secteur privé et les médias, la société civile, les gouvernements pour faire bouger les choses.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inde : des survivantes d'attaques à l'acide défilent pour l'égalité hommes-femmes

Pour Volodymyr Zelensky, Poutine est un "prédateur" qui ne se satisfera pas d'un conflit "gelé"

Emmanuel Macron se dit "à disposition de l’intersyndicale", mais pas sur la réforme des retraites