EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Elon Musk sauve sa place à la tête de Tesla

Elon Musk
Elon Musk
Tous droits réservés 
Par Olivier Schneid avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le patron de Tesla, Elon Musk, a conclu, samedi 29 septembre 2018, un accord avec le gendarme de la Bourse américaine lui permettant de conserver la direction opérationnelle de son entreprise. Il risquait une interdiction à vie de diriger une entreprise cotée.

PUBLICITÉ

Le patron du constructeur automobile Tesla, Elon Musk, a sauvé sa place. Le gendarme de la Bourse américaine (Securities and Exchange Commission, SEC) était déterminé à l'interdire à vie de toute direction d'une entreprise cotée. 

Il lui reprochait d'avoir induit en erreur les investisseurs par un simple tweet, daté du 7 août, dans lequel il envisageait de retirer sa compagnie de la Bourse de Wall Street lorsque l'action atteindrait 420 dollars, soit 360 euros. Le titre avait dans la foulée perdu 14% de sa valeur. Musk avait affirmé avoir sécurisé les financements permettant une telle option, ce que la SEC a contesté.

Les deux parties ont conclu un accord amiable, samedi 29 septembre 2018, selon lequel Musk quitte la présidence du conseil d'administration, a minima pendant trois ans. Il demeure, certes, directeur général de Tesla, donc en charge de tout l'opérationnel, mais se voit adjoindre deux directeurs indépendants, dont l'un prendra la présidence du conseil d'administration. De plus, Musk et l’entreprise Tesla doivent, chacun, payer une amende de 20 millions de dollars (17,2 millions d’euros).

En quinze ans d'existence, Tesla a toujours essuyé des pertes, hormis pendant deux trimestres. Son patron charismatique n'en est pas moins la 54è personne la plus riche du monde, selon le classement 2018 du magazine américain Forbes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elon Musk épinglé par le gendarme américain de la Bourse à cause de ses tweets

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale

Pékin critique l'augmentation des droits de douane pour ses véhicules électriques