EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’Europe et la Russie traversent une "période difficile" selon Medvedev

L’Europe et la Russie traversent une "période difficile" selon Medvedev
Tous droits réservés 
Par Tesa Arcilla
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie doit participer ce jeudi au sommet Européen "Asie-Europe" à l'heure où les relations entre Bruxelles et Moscou sont plus que tendues. À la veille du sommet, le Premier ministre russe Dmitry Medvedev évoque avec Euronews sa vision des relations entre son pays et l' Union Européenne.

PUBLICITÉ

La Russie doit participer ce jeudi au sommet Européen "Asie-Europe" à l'heure où les relations entre Bruxelles et Moscou sont plus que tendues. A la veille du sommet, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev évoque sur Euronews sa vision des relations entre son pays et l' Union Européenne :

"Effectivement, si l'on analyse les relations actuelles entre la Russie et l'Union Européenne, il faut se rendre à l'évidence : nous traversons une période difficile. Nous pensons que cela résulte de décisions prises à la hâte par l'Union européenne. Malheureusement, au final, ce sont les habitants de l'Union qui risquent de payer les pots cassés. Encore une fois, je le répète, nous ne sommes pas à l'origine de ces tensions.

En août dernier, le premier ministre Russe s'était insurgé contre les États-Unis qui menaçaient les banques russes de sanctions. "Une déclaration de guerre économique" avait alors déclaré Dmitri Medvedev. Interrogé à ce sujet, il n'en démord pas : " C'est une idée totalement contre-productive. Des sanctions contre le secteur bancaire sont en fait une déclaration de guerre commerciale. C'est un moyen de pression important mais nous sommes en mesure de le surmonter. Nous n'avons aucun doute sur le fait que notre économie est capable de s'adapter à toute forme de pression. La seule question est de savoir pourquoi nous infliger ces sanctions. Ce que je veux dire, c'est qu'en fait cela va seulement perturber l'ordre économique international.

Retrouvez l''intégralité de cet entretien ce jeudi sur Euronews

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Medvedev dénonce une "hystérie anti-russe aux Etats-Unis"

La Banque centrale européenne maintient ses taux d'intérêt pour contrôler l'inflation

Pourquoi la réélection de Trump pourrait-elle affecter l'économie européenne à hauteur d'au moins 150 milliards d'euros ?