EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La précarité énergétique touche 26 millions d'européens

La précarité énergétique touche 26 millions d'européens
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est le constat alarmant du think tank Open Exp. La majorité des pays membes de l'UE est très loin d'un niveau énergétique domestique satisfaisant pour la population.

PUBLICITÉ

Vingt-six millions d’européens vivent dans la précarité énergétique et ne parviennent pas à bien se chauffer en hiver. C’est le constat alarmant d’Open Exp, un réseau d’experts indépendants, qui publie pour la première fois un classement européen de la précarité énergétique.

Les 28 pays de l'UE sont classés en fonction des progrès accomplis dans le domaine, plus l'indice est haut, meilleurs sont leur résultats...et ils ne sont pas bons : la majorité des pays est très loin d'un niveau énergétique domestique satisfaisant pour la population.

La Suède est la meilleure élève avec un indice de précarité énergétique domestique de 95,4 points, suivie de la Finlande et le Danemark.

La France est quant à elle classée au dixième rang européen, avec un score de précarité énergétique de 73,3 points juste derrière pour l’Allemagne ( 75,8 ).

De l’Espagne (64,7 points), à la Grèce (43,7 points) en passant par l’Italie (52,1 points), les populations de l’Europe du Sud et de l’Est sont plus fortement touchées.

Ainsi, la Bulgarie est le pays européen qui souffre le plus de la précarité énergétique (0,3 points)

En queue de peloton on trouve les pays de l'est et notamment : la Bulgarie qui souffre le plus de la précarité énergétique (0,3 points) avec ses hivers glaciaux et ses étés très chauds.

Mal européen, la précarité énergétique a pour causes principales une mauvaise isolation thermique, de faibles revenus, ou des logements précaires et tend à s’aggraver avec la crise climatique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Réchauffement des relations entre Londres et l'UE : quel impact sur les services financiers ?

Le choc des élections françaises entraîne une baisse de l'euro après la victoire de la gauche

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale