EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Cannabis récréatif : l'Allemagne veut légaliser

Cannabis récréatif : l'Allemagne veut légaliser
Tous droits réservés Pexels
Tous droits réservés Pexels
Par Anja BenczeChristelle Pétrongari
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Allemagne envisage de légaliser l'usage récréatif du cannabis. Les startups se frottent les mains quand d'autres craignent une hausse du crime organisé.

PUBLICITÉ

Un ancien abattoir transformé en plantation de cannabis.

Nous sommes à Dresde et c'est ici que la startup "Demecan" fait pousser la toute première culture légale de cannabis en Allemagne. Les feuilles seront transformées en farine et utilisées à des fins médicales. "Demecan" est l'une des trois entreprises qui a obtenu le feu vert des autorités pour produire des médicaments à base de cannabis.

"Cette installation produira l'année prochaine, une tonne de farine de cannabis séchée. Donc, 1000 kilos" souligne Constantin von der Groeben, directeur général de Demecan.

En Allemagne, le cannabis à usage médical est autorisé depuis 2017.

La nouvelle coalition au pouvoir veut aller plus loin et envisage également de légaliser l'usage récréatif du cannabis. La vente dans des magasins agréés serait réservée aux adultes.

S'il n'y a pas encore de calendrier, de nombreuses startups, comme Sanity Group, basée à Berlin et spécialisée dans les produits contenant du canabidiol, se frottent déjà les mains : 

"Il y aura de plus en plus de startups, d'entreprises. Il y aura toute une industrie autour : de la réglementation, à la livraison, les dispensaires, la logistique. Je pense que ce sera un véritable boom, qui créera beaucoup plus d'emplois, beaucoup plus de recettes fiscales pour le gouvernement. Je pense donc que, même si cela représente une concurrence évidente pour nous, c'est une bonne chose pour le marché. Et pour être honnête, il n'y a rien de mieux qu'une saine concurrence" explique  Finn Hänsel, cofondateur de Sanity Group.

Le débat est déjà vif en Allemagne, cette légalisation du cannabis à usage récréatif est critiquée notamment du côté des conservateurs qui s'interroge sur la protection des mineurs.

D'autres craignent un renforcement du crime organisé ne se tourne vers d'autres drogues ou ne vende le cannabis moins cher que dans les magasins.

"L'intention politique est d'ajouter éventuellement une troisième drogue, le cannabis, aux drogues déjà légalisées, comme la nicotine et l'alcool. En tant que policier, j'ai des doutes à ce sujet, car cela va également changer la société en termes d'interaction avec les autres. Mais aussi pour nous, dans la police, car cela nous donnera certainement plus de travail" s'inquiète Jörg Radek, vice-président du syndicat de la police allemande GdP.

Les Pays-Bas sont souvent cités comme un exemple à suivre. Mais après avoir été pionnier de la légalisation, le pays souhaite à nouveau durcir la politique en matière de drogues en raison de la hausse du crime organisé lié au cannabis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le projet allemand de légalisation du cannabis en 2024, probablement retardé

La ville israélienne qui veut devenir la "capitale" du cannabis

Le boom de l'IA fait de Nvidia la première capitalisation boursière mondiale