EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Rolls-Royce va supprimer jusqu'à 2 500 emplois dans le monde entier

Un logo Rolls-Royce est affiché sur le site de fabrication et de recherche Rolls-Royce Crosspointe à Prince George, en Virginie.
Un logo Rolls-Royce est affiché sur le site de fabrication et de recherche Rolls-Royce Crosspointe à Prince George, en Virginie. Tous droits réservés Steve Helber/AP
Tous droits réservés Steve Helber/AP
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Rolls-Royce a déclaré qu'elle construisait une entreprise "prête pour l'avenir".

PUBLICITÉ

Le fabricant britannique de moteurs d'avion Rolls-Royce s'apprête à supprimer jusqu'à 2 500 emplois dans le monde entier afin de réduire ses coûts.

Cette mesure représente près de 6 % de ses effectifs mondiaux, lesquels s'élèvent à environ 42 000 personnes.

Les 2 000 à 2 500 suppressions d'emplois constituent "la prochaine phase de sa transformation pluriannuelle", a annoncé Rolls-Royce dans un communiqué publié mardi.

"Nous construisons une Rolls-Royce adaptée à l'avenir", explique le PDG, Tufan Erginbilgic, dans le communiqué, "ce qui signifie une organisation plus rationalisée et plus efficace qui répondra aux besoins de nos clients, de nos partenaires et de nos actionnaires".

La restructuration dévoilée mardi consiste à réunir les services d'ingénierie, de technologie et de sécurité de l'entreprise "en une seule équipe".

Rolls-Royce a renoué avec les bénéfices en 2021, après avoir enregistré une perte considérable l'année précédente, au cours de laquelle l'entreprise a lourdement souffert de la pandémie de COVID-19 et de son impact colossal sur le secteur de l'aviation.

Le groupe est ensuite retombé lourdement dans le rouge en 2022.

En août dernier, Rolls-Royce a publié un bénéfice net part du groupe de 1,2 milliard de livres (1,38 milliard d'euros) pour le premier semestre, contre une perte de 1,6 milliard de livres pour la même période l'année précédente, due notamment à une forte dévaluation des contrats de change en raison de l'envolée du dollar.

Tufan Erginbilgic, qui a pris les rênes de Rolls-Royce début 2023, a détaillé en début d'année un ambitieux plan de transformation, incluant une revue stratégique pour prioriser les investissements "vers les opportunités les plus rentables".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : Telefónica va supprimer plus de 5000 postes d'ici à 2026

Quels sont les pays de l'UE qui achètent le plus de voitures électriques ?

Rappel de respirateurs : Philips va supprimer de 6 000 emplois supplémentaires