Black Friday : Faux prix et vraies arnaques ?

Selon Barclays, les acheteurs ont perdu en moyenne 970 livres sterling (1100 €) à cause d'arnaques pendant le Black Friday de l'année dernière au Royaume-Uni.
Selon Barclays, les acheteurs ont perdu en moyenne 970 livres sterling (1100 €) à cause d'arnaques pendant le Black Friday de l'année dernière au Royaume-Uni. Tous droits réservés STRINGER/AFP or licensors
Par Eva Kandoul
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Il y aurait moins de bonnes affaires et plus d'escroqueries que vous ne le pensez. Comment éviter de tomber dans les pièges du Black Friday ? Euronews Business se penche sur la question.

PUBLICITÉ

Les soldes du Black Friday battent leur plein mais attention, "il y aurait plus de ventes trompeuses que de vraies réductions", prévient Grégory Caret, directeur de l'UFC-Que choisir, l'observatoire de la principale association de consommateurs en France.

L' enquête récente de l'UFC-Que choisir a montré que, comme les années précédentes, les fausses promotions prolifèrent. Des experts ont déclaré à Euronews Business que les vraies réductions sont exceptionnelles pendant les soldes du Black Friday.

Les commerçants sont tenus d'afficher le prix le plus bas des 30 derniers jours depuis l'entrée en vigueur de la directive européenne Omnibus, destinée à améliorer la protection des consommateurs. Une mesure que certains commerçants contournent.

Un prix de référence manipulé

Plus la réduction est importante, plus il faut être vigilant : "Si vous voyez une réduction de 50 %, 40 %, vous devez comprendre qu'il s'agit probablement d'une fausse promotion : le détaillant manipule le prix de référence pour faire croire aux gens qu'ils achètent au meilleur prix de vente avec une promotion gigantesque", ajoute Grégory Caret.

Les détaillants peuvent augmenter le prix de référence avant le Black Friday.

De nombreux vendeurs changent les prix de référence avec le Black Friday pour nous faire croire à une grosse réduction
De nombreux vendeurs changent les prix de référence avec le Black Friday pour nous faire croire à une grosse réductionUFC-Que Choisir

Prenons l'exemple de ce lave-linge : "Le prix de 349,99 euros n'a été appliqué qu'à partir du 18 octobre, pour une promotion qui a eu lieu le 13 novembre, soit à peine 30 jours plus tard. Le commerçant ne pouvait donc pas prendre ce prix comme référence", indique l'UFC-Que Choisir dans son rapport.

Une autre pratique trompeuse utilisée par les commerçants pour vous faire croire que vous faites une bonne affaire consiste à afficher le prix de comparaison le plus élevé de ses concurrents ou le prix de vente conseillé par le fabricant plutôt que le prix d'origine : "Des prix de référence que vous ne trouverez jamais dans les magasins", ajoute Grégory Caret.

Certains prix de référence n'ont en réalité jamais été appliqués avant le Black Friday
Certains prix de référence n'ont en réalité jamais été appliqués avant le Black FridayUFC-Que Choisir

"Il est impossible de faire la différence : vous avez un prix barré, puis un pourcentage dans les deux cas. Un prix de référence plus élevé, une réduction plus importante et une incitation plus forte à l'achat", commente Olivier Gayraud, avocat de l'association de consommateurs CLCV.

"Mais il se peut que ces prix de référence n'aient jamais été utilisés avant le Black Friday", ajoute-t-il.

L'association de consommateurs a constaté que les prix n'étaient pas significativement inférieurs à ceux des semaines précédant et suivant le Black Friday. Dans la grande majorité des cas, les commerçants ont choisi un prix de comparaison flatteur pour leurs articles. "Et tous les produits sont concernés par ces pratiques trompeuses", note Olivier Gayraud.

Escroqueries en ligne : ne tombez pas dans le panneau

Attention aux escrocs qui cherchent à gagner de l'argent pendant le Black Friday. C'est l'occasion rêvée pour les fraudeurs d'essayer de vous vendre des produits qui n'existent pas.

"Il y a une recrudescence des escroqueries pendant le Black Friday car les fraudeurs ont un taux de réussite plus élevé", observe Jérôme Notin, responsable de Cybermalveillance.gouv.fr, la plateforme française d'assistance aux victimes de cybermalveillances.

Barclays a lancé un avertissement urgent, révélant une augmentation de 22 % des sommes perdues à cause d'escroqueries pendant les soldes du Black Friday et du Cyber Monday de l'année dernière. Les victimes ont perdu en moyenne 970 livres sterling (environ 1100 €).

L'une des escroqueries à l'achat les plus courantes est le faux SMS de livraison de colis. Vous pouvez recevoir des SMS concernant une livraison que vous n'avez jamais effectuée, avec des liens menant à un site web frauduleux qui reproduit un site légitime.

"La livraison de votre colis a été suspendue en raison de frais supplémentaires" est un autre message que vous pouvez recevoir. Pour débloquer la situation, la victime doit entrer son nom, son numéro de téléphone et son adresse, puis fournir ses coordonnées bancaires pour payer un supplément de 1,99 € pour la livraison.

"Il existe même de faux sites web proposant des offres très alléchantes", ajoute Jérôme Notin, "mais l'objectif reste le même : voler vos informations personnelles et financières".

Les faux sites prolifèrent dans le but de voler vos données bancaires
Les faux sites prolifèrent dans le but de voler vos données bancairesCybermalveilance.gouv.fr

L'essor de l'IA a facilité l'accès des pirates à votre compte bancaire : "Ils utilisent cet outil pour créer le message d'hameçonnage parfait. Le test classique des fautes d'orthographe ne fonctionne plus pour évaluer la légitimité d'un message. Et les banques vous remboursent rarement si vous tombez dans le piège", ajoute Jérôme Notin.

Des experts ont donné à Euronews trois conseils pour éviter de se faire arnaquer et profiter au maximum du Black Friday.

PUBLICITÉ

1. Restez calme (avant de continuer et de cliquer sur "payer")

Restez vigilant et prenez votre temps lorsque vous faites vos achats : ne vous précipitez pas pour payer. Si l'on vous promet une réduction de 80 % sur la télévision, c'est qu'il y a un problème. Soit le détaillant a augmenté son prix de référence, soit il s'agit d'un faux site web et votre article n'arrivera jamais chez vous.

Une bonne affaire peut exister, mais elle n'est pas si facile à trouver. Ne croyez donc pas le commerçant sur parole lorsqu'il vous promet une grosse réduction.

2. Ne croyez pas aux fausses promesses : utilisez les sites de comparaison

C'est à vous d'évaluer si vous bénéficiez d'une réduction : ne croyez pas à une promotion si vous n'avez pas vérifié par vous-même. Copiez la référence du produit et tapez-la dans un moteur de recherche pour voir à quel prix ce produit est vendu par la concurrence. Utilisez également plusieurs sites de comparaison, qui vous indiqueront parfois le prix de référence historique.

PUBLICITÉ

3. Ne cliquez pas sur le lien d'un SMS ou d'un courriel non sollicité

N'utilisez jamais de lien cliquable. Si vous recevez un SMS ou un courriel douteux, tapez le nom du site dans un moteur de recherche et vérifiez s'il y a des commentaires ou des transactions antérieures. Faites attention à la manière dont vous accédez à un lien Internet pour éviter les sites frauduleux.

Et un dernier conseil pour ne pas se faire avoir pendant le Black Friday :

"Mon conseil pour le Black Friday : si vous aviez prévu de l'acheter et qu'il est à -50%, vous avez économisé 50% ; si vous n'aviez pas prévu de l'acheter mais vous vous laissez tenter parce que c'est moitié prix, vous avez gaspillé 100%"

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Athènes infestée de punaises de lit ? Un canular pour dissuader les touristes

Protéger les citoyens de l’UE contre les arnaques en ligne

La Renault Scenic E-Tech élue "Voiture de l'année" 2024