PUBLICITÉ

Exposition : les liens entre Yves Saint Laurent et les soyeux lyonnais

Exposition : les liens entre Yves Saint Laurent et les soyeux lyonnais
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Musée des tissus de Lyon rend hommage à l'un des grands couturiers du XXème siècle, Yves Saint Laurent, en particulier à sa collaboration avec les prestigieuses maisons de soierie lyonnaises.

PUBLICITÉ

Le Musée des tissus de Lyon rend hommage à l'un des grands couturiers du XXème siècle, Yves Saint Laurent. 

Robes de soirée soyeuses

Entre croquis et robes de soirées, conçues des mains du maître français, cette exposition s'intéresse tout particulièrement à la collaboration entre Yves Saint Laurent et les prestigieuses maisons de soierie lyonnaises

"Dès l’origine, Saint Laurent va beaucoup commander aux fournisseurs lyonnais, explique Aurélie Samuel, co-curatrice de l'exposition. "Ce qui est très étonnant, c’est que lorsqu'il a 17 ou 18 ans, qu’il est dans sa chambre à Oran, et qu’il confectionne ses petites poupées, ses « paper dolls », il a déjà l’idée dans sa future maison de couture qu’il imagine, de commander des tissus aux Lyonnais. Comment il les connait ces tissus ? A Oran, il reçoit régulièrement par sa mère des magazines comme Vogue qui montrent les publicités des fournisseurs lyonnais."

Lyon, capitale mondiale de la soie

Réputé pour ses robes du soir, Yves Saint Laurent aimait les étoffes soyeuses et lumineuses. Il a trouvé à Lyon, haut lieu mondial du tissu et de la soie, les ressources précieuses à ses créations.

_"Lyon reste très importante pour la haute couture, _souligne Esclarmonde Monteil, directrice du Musée des tissus. "On dit Lyon, mais il faudrait étendre à tous les départements limitrophes dans lesquels sont les usines. C’est la deuxième région au monde pour le luxe et la haute couture en matière de textile."

Yves Saint Laurent, "les coulisses de la haute couture à Lyon", une exposition à découvrir jusqu'au 8 mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

District culturel de Saadiyat : l'un des plus grands centres culturels prêt pour 2025

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024